Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les sinistrés de Guelmim-Smara abandonnés à leur triste sort

Selon la wilaya de la région, les aides en nature ne sont pas prioritaires dans l'immédiat




​Les sinistrés de Guelmim-Smara abandonnés à leur triste sort
Les fortes précipitations qui se sont abattues vendredi et samedi derniers sur la province de Tata ont provoqué l'effondrement de 117 vieilles bâtisses, selon un bilan provisoire établi par les autorités locales.
Ces précipitations exceptionnelles ont aussi causé de graves dégâts à quatre ponts et provoqué l'effondrement partiel d'une vieille mosquée dans la commune rurale de Sidi Abdellah ben Mbarek (Akka) ainsi que de trois pilons de haute tension.
Les crues et les fortes précipitations ont également causé la mort de quarante-huit caprins, ajoute la même source.
Par ailleurs, les autorités locales ont procédé, dimanche, à l'approvisionnement en denrées alimentaires des habitants de quatre douars relevant des communes rurales de Telouat dans le cercle d'Amrezkane, considérés parmi les régions les plus touchées par les précipitations exceptionnelles enregistrées au niveau de la région, indique un communiqué du Comité provincial de vigilance de Ouarzazate.
Ces interventions, qui s'inscrivent dans le cadre de l'action dudit Comité, présidé par le gouverneur de la province, ont mobilisé un hélicoptère de la gendarmerie Royale qui a effectué trois dessertes portant dans une première étape sur les douars Adik et Tighrine, qui comptent 21 familles, souligne la même source.
Les deux autres dessertes, ajoute-t-on, ont concerné les douars Timountout et Imarghen (30 familles), où le gouverneur de la province a procédé personnellement à la distribution de denrées alimentaires aux populations locales et à l'évaluation des dégâts causés par les fortes précipitations qui se sont abattues sur les régions isolées.
Les interventions du Comité provincial de vigilance ont également porté sur la poursuite des opérations de désenclavement des douars isolés, tout en rétablissant la circulation dans les différents axes routiers endommagés à travers l'utilisation de grands engins de dégagement de route appartenant à la Direction de l'équipement, de transport et de la logistique ainsi que d'engins privés mobilisés à cet effet.
S'agissant de la préservation des vies des citoyens et l'assistance nécessaire aux touristes étrangers, l'hélicoptère relevant de la gendarmerie royale a effectué, dimanche matin, deux vols pour évacuer vers Ouarzazate quatre ressortissants de nationalité suisse et un citoyen marocain qui étaient bloqués dans la région de Chekaka dans la province de Zagora. Trois de ces personnes ont été soumises à des examens médicaux à l'hôpital régional de Sidi Hssain Bennasser et les résultats étaient rassurants sur leur état de santé.
Le Comité, toujours en état de vigilance, continue de suivre de près la situation dans la province, appelant par la même les citoyens à rester prudents et vigilants quant aux changements météorologiques. 
A signaler, par aileurs que sur Hautes instructions Royales, une délégation ministérielle, composée du ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Charki Draiss et de personnalités civiles et militaires en présence du wali de la région Guelmim-Smara, Mohamed Ali El-Admi, s'est enquise, dimanche, de l'étendue des dégâts causés par les inondations qu'a connues la province.
Dans une allocution à cette occasion, le ministre de l'Intérieur a souligné que la catastrophe naturelle ayant causé d'importants dégâts requiert la mobilisation de tous pour surmonter ses impacts, tout en accordant la priorité à la réhabilitation des infrastructures aussi bien les routes que les réseaux d'approvisionnement en eau potable et en électricité.
Pour leur part, les présidents des conseils élus ont appelé à multiplier les efforts pour désenclaver les régions bloquées par les inondations, réparer les routes et les voies, à construire les barrages pour éviter les inondations et alimenter la nappe phréatique, à apporter le soutien nécessaire aux sinistrés et à accélérer la réhabilitation et l'extension de la route nationale n°1 dans l'attente de la construction d'une autoroute.
A signaler, dans ce même sens, qu’un communiqué de la wilaya de la région Guelmim-Smara, indique que, dans les circonstances actuelles,  la priorité sera donnée à la réouverture des routes, au rétablissement du courant  électrique, à l'approvisionnement en eau potable et à la continuité des  services de santé dans l'ensemble de la province.
 La même source rappelle que les infrastructures de la  province ont été  grandement endommagées tant au niveau des axes routiers que des équipements  d'eau potable et d'électricité, ce qui a conduit à la déclaration de la province  «zone sinistrée».
Pour toutes ces raisons, la wilaya considère que «les aides en nature ne  sont pas prioritaires dans l'immédiat», appelant l'ensemble des citoyens à  faire montre de patience, d'engagement et de responsabilité en pareilles  circonstances.   

MAP
Mardi 2 Décembre 2014

Lu 1025 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs