Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les réseaux mobiles du Maroc sous surveillance américaine

La NSA aurait mis sous surveillance 70% des réseaux téléphoniques du monde




​Les réseaux mobiles du Maroc sous surveillance américaine
Les Etats-Unis sont un pays si grand que les scandales ont tendance à se hisser à l’échelle du pays et se répercuter sur le monde entier. Le dernier en date touche un secteur très délicat, celui de la téléphonie mobile. 
Selon de récentes révélations du magazine The Intercept, entre 2010 et 2012, l'Agence nationale de surveillance américaine (NSA) aurait mis sous surveillance 70% des réseaux mobiles du monde, dont ceux du Maroc, soit les trois quarts des réseaux mobiles de la planète.
Cette opération lui aurait permis de collecter les informations de 701 réseaux cellulaires sur 985 recensés à travers le monde. Mieux, le site américain affirme que la NSA aurait aussi espionné quelque 1200 comptes emails d’employés des principaux opérateurs mobiles du monde entier, en interceptant notamment les messages envoyés et reçus par ces derniers et les documents de planification confidentiels de leur entreprise. Ceux-ci auraient ainsi permis à l’agence de pirater aisément les réseaux de téléphonie.
Pour bien comprendre l’étendue de ce programme, The Intercept rappelle comment la NSA était parvenue à pirater les réseaux de téléphonie cellulaire de la Libye en mars 2011, deux semaines avant l'intervention occidentale dans ce pays.
« Pour la NSA, la tâche était facile. L'agence avait déjà obtenu des informations techniques sur les systèmes internes des transporteurs de téléphone cellulaire en espionnant les documents envoyés parmi les salariés de l'entreprise, et ces détails fourniraient le plan parfait pour aider la pause militaire dans les réseaux», rapporte The Intercept. Et de souligner que «l'aide de la NSA dans l'opération en Libye, n’était pas un cas isolé. Il faisait partie d'un programme beaucoup plus vaste et de portée mondiale et la surveillance ne se limitait pas aux seuls pays hostiles ». D’après ce média, la très sérieuse et puissante institution américaine de sécurité nationale aurait espionné en toute quiétude les données personnelles de millions de citoyens du monde, via un programme baptisé «AuroraGold ».
«D'après les documents sur AuroraGold, la NSA aurait utilisé plusieurs manières pour pénétrer les réseaux mobiles, en exploitant des failles existantes, en en créant d’autres ou en élaborant des applications ou des logiciels disposant d'une porte dérobée», explique le site Zebulon.fr
Piloté par deux structures, Wireless Portofolio Management Office et le Target Technology Center, ce programme a été lancé en 2011 afin d’«exploiter les vulnérabilités, voire en créer, des systèmes de communication pour mieux s’y introduire et contourner les politiques de sécurité », souligne le site spécialisé Silicon.fr
La première structure a été chargée de définir la stratégie de surveillance des communications sans fil, alors que la seconde assurait la veille sur les développements technologiques de l'industrie, précise le site français consacré à l’actualité informatique et high-tech.
Selon The Intercept, l'opération AuroraGold serait toujours en fonctionnement. Ce qui fait craindre une totale surveillance des réseaux mobiles du monde. Une chose est sûre, c’est que la NSA est capable de mettre un pays entier sur écoute. 

Alain Bouithy
Mercredi 10 Décembre 2014

Lu 488 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés