Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les relents de “la bête immonde” de Dieudonné prochainement à Casablanca

L’opinion publique digitale se mobilise contre le show de la haine




​Les relents de “la bête immonde”  de Dieudonné prochainement à Casablanca
Faut-il interdire ou pas le spectacle de Dieudonné à Casablanca le 29 avril ? Faut-il, au nom de la liberté d’expression,  laisser cet « humoriste » très controversé  se produire à la salle couverte du Complexe Mohammed V ?  La question se pose avec insistance sur les réseaux sociaux  qui ont le mérite de soulever le débat.  Et les défenseurs des valeurs qui portent la démocratie, le vivre-ensemble et la tolérance répondent d’une seule voix : Non, le fonds de commerce de Dieudonné ne devrait pas avoir de place en terre marocaine. Non, son discours de haine ne devrait pas être rendu audible à Casablanca. « Le racisme n’est pas une opinion. C’est un délit ! Tout cela n’a rien à voir avec la liberté d’expression !», s’exclame le militant associatif Ahmed Ghayet qui n’en finit pas d’appeler à la mobilisation contre le « show »  programmé le 29 avril courant.
Dieudonné  présente son spectacle « La bête immonde » au Maroc. Comme d’habitude, une polémique, toute bénéfique pour son chiffre d’affaires -car le one man show est d’abord et  avant tout un homme d’affaires pour qui l’argent n’a pas d’odeur- le précède en guise de teasing très efficace.  
La bête immonde commence avant même le spectacle.  « Vous en avez marre du Marrakech du rire, festival marocain « humoristique » où défilent toutes les plus grosses vendues occidentales au Système, de Jamel Debbouze à Patrick Timsit, en passant par l’humoriste des banques, Gad Elmaleh ? Amis marocains ne perdez donc plus une minute ! Rendez-vous sur la billetterie en ligne afin de vous procurer des places pour le spectacle La bête immonde, et ainsi bénéficier d’un instant unique et inédit en compagnie de l’artiste, dans un lieu magique qui marquera les mémoires et l’Histoire pour longtemps », peut-on lire  sur « Quenel + », le site de promotion et de règlement de comptes de Dieudonné, récemment condamné pour avoir proclamé « je suis Charlie Coulibaly », au lendemain des  attentats de Paris. 
Un groupe Facebook   a été créé. Une communauté d’indignés se mobilise  « Pour que Dieudonné soit interdit de scène au Maroc » et dire «  Non à un soi-disant humoriste qui prône la haine dans un pays de tolérance et de paix ». Pas question pour ces internautes de laisser écorner le vivre ensemble inventé précisément par le Maroc.  Pas question surtout d’importer une confusion haineuse qui ne devrait faire rire personne. « Ce n'est pas un spectacle d'humour. C'est un meeting antisémite (…) Ce ne sont pas les valeurs de notre pays.  Dieudonné c'est  la haine de l'Autre ! Le Maroc que nous défendons est un Maroc pluriel », réagit cette internaute.  
Il faut bien le dire. Dans ses spectacles, Dieudonné est dans le délit permanent. Le Maroc a-t-il vraiment besoin d’importer une telle haine, un tel rejet de l’Autre ?  Les Marocains peuvent-ils accepter des amalgames entretenus à souhait sur fond de manipulation outrageante en rendant audible le discours de Dieudonné? « L’humoriste » qui ne fait rire presque personne parle de juifs quand il veut signifier sionistes ou israéliens. Il s’empare de la cause palestinienne pour de mauvaises raisons. Au pays d’Abraham Serfaty, Sion Assidon, Edmon Amran El Maleh et André Azoulay, des défenseurs acharnés de l’Etat palestinien, peut-on tolérer cette mise à mort des valeurs  qui, chez nous, font vivre ensemble juifs, musulmans, chrétiens ? 
« Ne pas dérouler de tapis rouge à Dieudonné , ne pas le laisser vomir sa haine ici, ne signifie pas le censurer. D'ailleurs, à  l'heure d'Internet, peut-on encore parler de censure? C'est lui signifier notre désaccord, à défaut de marquer notre rejet. C’est lui dire que cette idée qui  voudrait que les "arabes" ou les "musulmans" partageraient ses opinions, est fausse. Enfin, si cette liberté d'expression venait à perturber ma conscience au point de ne pas pouvoir  y renoncer, je ferais prévaloir alors une obligation bien plus forte : ma solidarité envers  ceux de mes compatriotes de confession juive qui se sentiraient offensés par Dieudonné les insultant dans leur propre pays », conclut  la journaliste Samira Sitaïl sur sa page Facebook.  

Narjis Rerhaye
Jeudi 16 Avril 2015

Lu 2007 fois


1.Posté par amoda le 15/04/2015 21:13 (depuis mobile)
Pauvre journal surtout pauvre journaliste. C''est un point de vue très personnel,subjectif: faute grave

2.Posté par Louis Cesar Ewande le 15/04/2015 22:35
Quel dommage de vous voir réciter le message officiel du gouvernement français. Je ne vois aucun argumentaire sérieux dans cet article propagandiste dont monsieur Valls serait certainement très satisfait. Une petite fenêtre entre ouverte qu'il aurait été intéressant de développer "Il s’empare de la cause palestinienne pour de mauvaises raisons"... intéressant mais vous ne démontrez rien. J'ai été voir Dieudonné dans son théâtre, j'y ai vu un public cosmopolite, multi-générationel et bon enfant. L'avez vous fait? Avez vous lu le livre écrit par ses avocats qui montre documents à l'appui comment l'appareil de l'état s'acharne contre lui? Les spectacles de Dieudonné ne sont pas obligatoires, les Marocains sont des adultes comme les autres, je ne vois pas au nom de qui et de quoi on déciderait à leur place de s'ils ont envie d'aller voir ce spectacle et de se faire leur opinion personnelle.

3.Posté par Boutaleb Hafid le 16/04/2015 11:15
Je suis membre de l'USFP est est choqué par votre article. Si je vous comprend bien, notre parti qui se réclame directement de Abdelkrim Khattabi et Benbarka, tolère les rassemblements de l'UMP qui a prouvé son racisme, et tolère qu'il ai une organisation au Maroc, malgré qu'il ai fais passer des lois pour glorifier la colonisation contre laquelle ont lutté nos pères fondateurs, mais nous sommes d'un coup choqué par Dieudonné, qui je vous cite "ne devrait pas avoir de place en terre marocaine".

C'est quoi ce discours de vierge éffarouchée. Dieudonné s'exprime dans le théâtre de la pomme d'or en France sans complexe, et nous nous devrions être plus "français que les français"?

Vous devriez cesser de parler au nom des réseaux sociaux. et dites vous bien que je ne suis ni anti-sémite, que je suis plus anti-bachar assad qu'anti israël, ET que je m'oppose pas à l'intervention marocaine contre les chiites terroristes au Yemen. Mes opinions sont comme, et ça s'appel la liberté de penser, si cher à nous ittihadi.

Signé: Un ittihadi dégouté par ce pamphelet

4.Posté par MAGHRIBI HOR le 16/04/2015 12:11
OUI A DIEUDONNE AU MAROC .IL EST LE BIENVENUE CHEZ NOUS. MAIS HELAS MALHEURESEMENT LES TENTACULES DU CRIF SONT AUSSI AU MAROC .C EST CA LA LIBERTEE D EXPRESSION . QUI EST CETTE COMMUNOTE D INDIGNES QUI EST CONTRE ?? OU SONT LES VALEURS DE LA DEMOCRATIE?? LA LIBERTE D EXPRESSION A DEUX SENS COMME CA LES ARRANGE EUX. QUAND ON CARICATURE LE PROPHETE CA PASSE C EST LA LIBERTE D EXPRESSION.MAIS LE MASSACRE DES PALESTINIENS A GAZA SI ON ENPARLE C EST DE L ENTISEMITISME .POURQUOI NE PAS INTERDIRE LE FESTIVAL DU RIRE DE MARRAKECH DE DJAMEL DEBOUZE. DEUX POIDS DEUX MESURES.

5.Posté par blackhand le 16/04/2015 13:55
A quoi bon commenter, votre idée est déjà arrêtée, tout ce qui viendra à l'encontre de ce que vous dîtes sera censuré....

6.Posté par blackhand le 16/04/2015 13:57
Vos êtes en france et vous voulez interdire au Maroc aussi... et puis quoi encore... Les marocains ne savent pas ce qui bon pour eux... La métropole doit décider pour eux comme au temps des colonies

7.Posté par wargnies le 16/04/2015 15:00 (depuis mobile)
J''aime votre impartialité dans votre article (ironie). Le métier de journaliste fait peur à voir.

8.Posté par Thierry le 16/04/2015 16:09 (depuis mobile)
Encore de fausses allégations de la presse... Il avait publié "je me sens" et non pas "je suis" charlie coulibaly.
Je ne suis pas fan de Dieudonné, mais je défendrai toujours la liberté d''expression face à la dictature de pensées !

9.Posté par Thierry le 16/04/2015 16:17 (depuis mobile)
Dans un pays de droits on peut manifester contre la loi et les faire évoluer !
Des spectacles interdits car risque de troubles à l''ordre public ? Quand interdira-t-on les matchs de foot !
Toujours 2 poids et 2 mesures... D''où le "je me sens..."

10.Posté par Thierry le 16/04/2015 16:21 (depuis mobile)
Pauvre France... On attaque ta Liberté, nos libertés, au nom de la Fraternité, pour justifier des inEgalités !!!
C'est bien Français... Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage !

11.Posté par assia le 16/04/2015 21:13
wejhek kasseh

12.Posté par bob le 17/04/2015 08:42 (depuis mobile)
La haine ne se resent que dans ce genre d''article écrit par une personne qui n''est jamais allé voir un spectacle de cette victime médiatique qui aura parfaitement su tirer la situation à son profit et mis en évidence votre manque de professionalisme.

13.Posté par Cocochanel le 17/04/2015 14:18
"Au pays d’Abraham Serfaty, Sion Assidon, Edmon Amran El Maleh et André Azoulay, des défenseurs acharnés de l’Etat palestinien, peut-on tolérer cette mise à mort des valeurs qui, chez nous, font vivre ensemble juifs, musulmans, chrétiens ? "

Combien y a -t-il de juif au Maroc Narjis Rerhaye ? 3500 ?
"Êtes-vous sûr que ce n'est pas le pays de khaybar khaybar ya yahoud"

Vous allez vraiment souffrir lorsque vous vous réveillerez à la réalité de votre pays Mlle.

14.Posté par Sdk ElMaruecan le 18/04/2015 20:59
Dieudonné n'a même pas dit "Je suis Charlie Coulibaly" mais "Je me sens..." et c'est seulement un bout de texte, et il s'est clairement exprimé sur le sens de ce propos. Et puisque vous en êtes à faire du name-dropping, Dieudonné compte aussi dans son aile, des sympathisants Juifs, Jacob Cohen d'origine Marocaine et un Israëlien même du nom de Gilad Atsmon, un humaniste contre la politique de Netanyahu. Dieudonné prône justement une réconciliation entre les peuples et ceux qui le connaissent vraiment et qui voient ces spectacles savent qu'il est mille fois moins haineux que ceux là, justement qui le condamnent.

15.Posté par BenBarka le 21/04/2015 13:30
Si on est une vendue, une lâche traitre aux bottes des criminels qui ont masacré et continuent d'égorger nos frères et soeures comme ils ont ont fait avec nos parents et grands parents marocains sur notre propre terre et aussi dans tout le monde arabe, musulman et ailleurs...Alors pas besoin de le faire savoir à tout le monde !

Et vas recevoir le fameux humaniste 'ChieRmoun', égorgeur des petits enfants palestiniens, qui va débarquer bientôt au maroc avec tes roses de prostituée méprisable!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés