Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les putschistes au Burundi ont annoncé leur reddition

Le leader du coup d’Etat le général Niyombare échappe aux forces pro-Nkurunziza




​Les putschistes au Burundi ont annoncé leur reddition
Le général burundais Godefroid Niyombare, leader de la tentative de coup d'Etat avortée contre le président Pierre Nkurunziza, a échappé aux forces restées loyales au chef de l'Etat, a affirmé vendredi à l'AFP un officier supérieur de la police burundaise. "Le général Niyombare nous a échappé jusqu'ici mais nous savons qu'il se cache dans le quartier de Kibenga" dans le sud-ouest de la capitale Bujumbura, a-t-il assuré sous couvert d'anonymat: "Nos forces sont en train de le rechercher pour l'arrêter".
Le chef des putschistes avait un peu plus tôt annoncé par téléphone à l'AFP que les membres de son mouvement avaient "décidé de (se) rendre". Il avait alors affirmé que des soldats loyalistes approchaient de lui. Le journaliste de l'AFP n'avait plus de nouvelles de lui depuis.
L'officier supérieur de la police a en revanche confirmé que les trois autres responsables de la tentative de coup d'Etat dont l'AFP avait assisté par téléphone à l'arrestation étaient bien "entre nos mains". "Ils sont vivants", a-t-il ajouté. "Il n'y aura pas de bavure", a-t-il assuré ; "Nous n'allons pas les tuer, nous voulons les arrêter pour qu'ils soient jugés".
Le numéro deux des putschistes, qui figure parmi les trois responsables arrêtés et aux mains de la police, Cyrille Ndayirukiye, avait dès jeudi soir annoncé à l'AFP l'échec du coup d'Etat lancé la veille contre Pierre Nkurunziza. "Personnellement, je le reconnais, notre mouvement a échoué", avait-il dit. "Nous avons rencontré une trop grande détermination militaire pour soutenir le système au pouvoir".
Cette annonce est intervenue alors que la présidence burundaise venait d'annoncer le retour sur le territoire burundais du chef de l'Etat, resté jusque-là bloqué en Tanzanie. Le président burundais Pierre Nkurunziza, visé par une tentative avortée de coup d'Etat, est de retour dans la capitale Bujumbura et devrait s'exprimer dans la journée, ont affirmé à l'AFP deux sources au sein de la présidence burundaise.
"Oui, il est à Bujumbura dans un endroit très sécurisé", a déclaré l'une de ces sources. "Il devrait s'adresser aux Burundais aujourd'hui", a-t-elle ajouté.

Samedi 16 Mai 2015

Lu 51 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés