Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les pourparlers de paix au Yémen butent à Genève

La coalition intensifie ses bombardements sur les positions rebelles




​Les pourparlers  de paix au Yémen butent à Genève
La coalition conduite par l'Arabie Saoudite a bombardé plusieurs cibles au Yémen alors que les pourparlers de paix organisés à Genève par l'Onu entrent dans leur deuxième jour.
Les bombardements ont visé des bases militaires à Sanaa, la capitale yéménite, et des positions tenues par des miliciens houthis dans le centre du pays et dans la province d'Al Mahwit, une des seules qui n'avait pas encore été ciblée par la coalition.
Conduite par l'Arabie Saoudite, la coalition de pays arabes sunnites mène des raids aériens depuis le 26 mars contre les miliciens chiites et les forces fidèles à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, alliées des Houthis.
Selon un décompte de l'Unicef, 279 enfants ont été tués et 402 blessés au cours des dix dernières semaines, soit quatre fois plus que pendant toute l'année 2014. Plus de neuf millions d'enfants, sur 26 millions d'habitants, ont besoin d'aide.
Diplomatiquement, les négociations de Genève sont entrées mercredi dans leur deuxième jour. L'émissaire des Nations unies pour le Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, a entamé mardi son travail de médiation afin de trouver un point d'accord entre les différentes factions politiques qui refusent toujours de s'asseoir à la même table.
Le chef des rebelles au Yémen, Abdel Malek Al-Houthi, a accusé le gouvernement yéménite en exil en Arabie Saoudite de vouloir saboter les pourparlers de paix de Genève, auxquels l'ONU aimerait que des représentants rebelles acceptent de participer.
Ces tractations visent un arrêt des combats qui ont fait depuis mai plus de 2.600 morts au Yémen, selon l'ONU. Ce conflit a cristallisé les tensions entre l'Arabie Saoudite et son rival, l'Iran, qui soutient les rebelles.
Les positions des deux parties sont tellement éloignées que les Nations unies ont prévu dans un premier temps des consultations séparées avec chaque délégation. 
A Ryad, le président Abd Rabbo Mansour Hadi a affirmé que la délégation du gouvernement en exil n'accepterait de discuter avec les rebelles que de l'application de la résolution 2216 du Conseil de sécurité de l'ONU. Cette résolution somme les rebelles de se retirer de la capitale et des régions qu'ils occupent depuis juillet 2014. Les Etats-Unis, qui soutiennent l'Arabie Saoudite, ont réaffirmé mardi qu'une solution politique au Yémen était "le seul moyen de régler la crise". Le porte-parole du département d'Etat Jeffrey Rathke a plaidé auprès de l'AFP pour "un rétablissement rapide du processus de transition politique yéménite".
Face à l'intransigeance des deux parties, les consultations de Genève devraient "au mieux parvenir à une trêve de deux semaines, conditionnée au retrait des rebelles houthis de certaines villes et au gel des frappes aériennes", a prédit un diplomate occidental. Il a estimé que le conflit "profitait seulement à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique". De fait, les jihadistes ont profité de l'anarchie au Yémen pour y renforcer leur présence, notamment dans l'est. Aqpa, qui a revendiqué l'attentat contre le magazine français Charlie Hebdo en janvier, a annoncé mardi que son chef avait été tué dans une attaque de drone américain. Nasser Al-Wahishi a été remplacé par le chef militaire du groupe, Qassem Al-Rimi.

Jeudi 18 Juin 2015

Lu 70 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés