Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les partis de l’opposition se retirent de la Commission de l’Intérieur à la Chambre des représentants

L’approche du gouvernement consistant en l’examen des projets de loi électorale dans leur globalité vivement contestée




​Les partis de l’opposition se retirent de la Commission de l’Intérieur à la Chambre des représentants
Les quatre partis de l’opposition, à savoir l’USFP, le PI, le PAM et l’UC se sont retirés, hier, de la réunion de la Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et la politique de la ville à la Chambre des représentants. Cette réunion, rappelle-t-on, était consacrée à la discussion et l’adoption des projets de loi organiques relatifs aux collectivités territoriales, aux régions et aux conseils préfectoraux et provinciaux.
Les partis de l’opposition ont rejeté l’approche adoptée par le gouvernement pour faire passer les décrets concernant les prochaines élections en cherchant à les examiner dans leur globalité. Les quatre parties proposent qu’une discussion détaillée porte sur chacun des textes législatifs. Face à l’entêtement du gouvernement, ils  se sont donc trouvés  contraints de claquer la porte et de se retirer de cette réunion.
C’est le Premier secrétaire de l’USFP et président du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, Driss Lachguar, qui a annoncé, au nom des groupes de l’opposition, cette décision au début de cette réunion tenue en présence du ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad et du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Charki Draiss.
Driss Lachguar a affirmé  que les partis de l’opposition ont exprimé leur étonnement de voir le gouvernement interdire aux médias  de couvrir les travaux de cette réunion, dénonçant l’entêtement de l’Exécutif qui refuse de manière catégorique toutes les propositions émanant des partis de l’opposition. 
Il a, par ailleurs, ajouté que ce dernier avait surpris l’opposition par des décrets fixant le vendredi comme date d’élections en faisant fi des propositions des partis qui avancent des raisons logiques pour en choisir un autre. Le président du Groupe socialiste a affirmé que le gouvernement viole le Dahir disposant de tracer une ligne de démarcation entre le religieux et le politique.
« Les partis de l’opposition n’admettent pas que l’institution parlementaire soit seulement une chambre d’enregistrement », a martelé, pour sa part, le président du Groupe de l'Istiqlal à la Chambre des représentants, Noureddine Mediane, lors d’une conférence de presse organisée hier dans la matinée, au Parlement, par les groupes de l’opposition. Il a ajouté que le retrait de ces derniers de la réunion est dû essentiellement à l’empiètement du gouvernement sur les droits de l’opposition et l’absence d’une approche participative que la Constitution a pleinement consacrée. 
A noter que le gouvernement avait approuvé en Conseil tenu récemment quatre projets de décret concernant les prochaines échéances électorales. Il s’agit du projet de décret n°2-15-146 fixant la date des élections des membres des conseils régionaux , du projet de décret n°2-15-147 fixant la date des élections des membres des conseils communaux et des arrondissements, du projet de décret n°2-15-148 fixant la date des élections des membres des conseils préfectoraux et provinciaux et enfin du projet de décret n°2-15-149 fixant la date des élections des membres de la Chambre des conseillers.
Ainsi, le gouvernement a décidé d’organiser les élections des conseils régionaux et communaux le vendredi 4 septembre 2015. L’opération de dépôt des candidatures pour ces élections débutera le 10 août et se poursuivra jusqu’au 21 du même mois, alors que la campagne électorale débutera le samedi 22 août.
Les élections des conseils préfectoraux et provinciaux se dérouleront le jeudi 17 septembre 2015, alors que l’opération de dépôt des candidatures commencera le 7 septembre et prendra fin deux jours après, c’est-à-dire le 9 septembre. La campagne électorale se déroulera entre le 10 et le 16 du même mois. 

Mourad Tabet
Mardi 10 Mars 2015

Lu 349 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs