Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les monarchies du Golfe soutiennent le Qatar dans son différend avec l‘Egypte




​Les monarchies du Golfe soutiennent le Qatar dans son différend avec l‘Egypte
Les monarchies du Golfe ont apporté jeudi leur soutien au Qatar dans son différend avec l'Egypte, qui a accusé Doha de "soutenir le terrorisme" lors d'une réunion arabe sur les raids aériens égyptiens contre des positions du groupe Etat islamique (EI) en Libye.
Ce soutien a été exprimé par le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), Abdellatif al-Zayani, qui a, dans un communiqué, "rejeté les déclarations du délégué égyptien auprès de la Ligue arabe accusant le Qatar de soutenir le terrorisme".
Le Qatar a rappelé jeudi son ambassadeur du Caire pour "consultations" après les accusations égyptiennes formulées lors d'une réunion de la Ligue arabe mercredi au Caire sur les raids aériens égyptiens contre l'EI en Libye.
En émettant des réserves sur un projet de résolution arabe soutenant "le droit de l'Egypte à la légitime autodéfense et à mener des raids contre des organisations terroristes", "le Qatar a révélé son soutien au terrorisme", a déclaré le délégué égyptien auprès de la Ligue, Tarek Adel, cité par les médias officiels au Caire.
Mais en soirée, le chef du CCG s'est rétracté en reconsidérant ses déclarations, publiées pourtant par des médias du Golfe, dont l'agence officielle saoudienne Spa.
Dans un nouveau communiqué reniant ses premières déclarations, Zayani a réaffirmé "le soutien total des pays du CCG à l'Egypte dans la lutte contre le terrorisme et la protection de ses citoyens à l'intérieur et à l'extérieur" du territoire égyptien.
"Les pays du CCG appuient toutes les mesures militaires prises par l'Egypte contre les groupes terroristes en Libye  pour défendre sa sécurité et sa souveraineté", a-t-il ajouté, soulignant que les monarchies pétrolières "ont toujours œuvré pour soutenir l'Egypte sous la conduite du président Abdel Fattah al-Sissi".
Les déclarations contradictoires du chef du CCG témoignent des divergences internes qui secouent ce groupe, divisé notamment sur l'attitude à l'égard de la confrérie des Frères musulmans.
La plupart des monarchies du Golfe, dont l'Arabie saoudite, soutiennent ouvertement le régime du président Abdel Fattah al-Sissi depuis la destitution en 2013 du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans. 
Le Qatar est soupçonné de soutenir cette confrérie, classée organisation "terroriste" en Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis.  

AFP
Samedi 21 Février 2015

Lu 97 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés