Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les locaux de la Minurso à Tifariti sabotés par le Polisario

Exacerbation des intimidations séparatistes




La Minurso a été victime d’un acte de sabotage dans la localité de Tifariti, décrétée «zone tampon» par l’ONU en vertu de l’accord de cessez-le-feu signé le 6 novembre 1996. «Un câble électrique alimentant la pompe à eau installée au niveau d’un puits desservant le poste d’observation de la Minurso dans  la localité de Tifariti, et permettant de satisfaire les besoins en cette denrée rare de civils sahraouis établis dans cette zone, a été endommagé le 14 septembre par des inconnus», a indiqué la Minurso.
«L’électricien, affecté à ce poste, a confirmé qu’il s’agit d’un acte intentionnel de sabotage du fait que l’auteur de ce forfait a sectionné intentionnellement ledit câble», rapporte la mission onusienne.
Cet acte de sabotage remet à l’index le front Polisario, qui a multiplié dernièrement ses charges contre la Minurso à laquelle il tente d’attribuer ses échecs en vain. En effet, il  l’accuse d’avoir failli dans sa mission visant à mettre en application le soi-disant «référendum d’autodétermination ». Qualifié d’«irréaliste» et d’«irréalisable» par l’ancien émissaire de l’ONU, le Néerlandais Peter van Walsum, ce référendum n’est mentionné nulle part dans la résolution 2351 du Conseil de sécurité. 
Il faut souligner que ce n’est pas la première fois que la Minurso est visée par le Polisario, qui ne veut pas de la présence de cette mission dans la zone. Elle  avait déjà fait l’objet de menaces de la part d’un ancien dirigeant du Polisario, en l’occurrence Adnan Abou Walid Al-Sahraoui qui figure parmi les 1.500 Sahraouis revenus du Mali
L’acte de sabotage dont la Minurso a été victime s’inscrit dans le cadre d’une stratégie d’intimidation qui s’est exacerbée depuis le retrait humiliant des éléments armés du Polisario fin avril dernier de la région de Guerguerat.
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 2 Octobre 2017

Lu 1155 fois


1.Posté par Abdelmounaim le 03/10/2017 12:42
L’Algérie a investi 250 milliards de dollars dans le conflit du Saharaبتاريخ 7 Août, 2014 -  Redaction

Manne pétrolière, manœuvres diplomatiques, hébergement et encadrement des séparatistes du Polisario, pour l’Algérie officielle, tous les moyens sont bons pour nuire à l’intégrité territoriale du Maroc au Sahara. En 40 ans, l’Algérie aurait dépensé 250 milliards de dollars dans le conflit du Sahara, d’après les estimations d’experts algériens, reprises par la MAP.
C’est le chroniquer du journal Algérie Times, Hafid Bougara qui, citant des sources bien informées, avance “les budgets colossaux mis à la disposition d’une poignée de représentants des séparatistes, lobbies et médias, au grand dam du peuple algérien”.
“Pourquoi nos dirigeants ou bien la bande qui gouverne n’arrivent pas encore à comprendre que la véritable bataille est celle du développement économique, la lutte contre la pauvreté et la marginalisation ?” Hafid Bougara, cité par la MAP.
Et de préciser que le régime en place se présente en défenseur zélé des “causes justes des peuples opprimés”, alors qu’il dénie par tous les moyens aux populations kabyle et mozabite leur droit à l’autodétermination linguistique, culturelle et politique, principe qu’il prétend défendre au Sahara.
L’Algérie ne cesse de financer les campagnes hostiles au Maroc et “d’acheter” voix et prises de position dans le seul dessein de servir de vieilles visées hégémoniques, relève le spécialiste du monde arabe, Jean-Marc Maillard.
De fait, l’Algérie n’a d’autre priorité sur son agenda que le Maroc et son Sahara, bien qu’elle revendique le statut d’observateur et proclame qu’elle n’est pas partie-prenante dans le différend.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs