Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le travail des enfants marocains hypothèque leur avenir

Neuf actifs occupés sur dix résident en milieu rural




​Le travail des enfants marocains hypothèque leur avenir
Le Maroc a célébré ce vendredi la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants.
Initiée cette année sous le thème "NON au travail des enfants, OUI à une éducation de qualité", cette journée a  mis un accent particulier sur l'importance d'une éducation de qualité dans la lutte contre ce phénomène qui touche généralement des enfants âgés entre 5 et 14 ans. 
Selon un document de l'Organisation internationale du travail (OIT), publié à cette occasion, les estimations mondiales les plus récentes montrent que quelque 120 millions d'enfants sont astreints au travail qui trouve ses racines dans la pauvreté et le manque de travail décent pour les adultes, le manque de protection sociale, et une incapacité à s'assurer que tous les enfants fréquentent l'école jusqu'à l'âge minimum légal d'admission à l'emploi.
De nombreux enfants en situation de travail ne sont pas scolarisés du tout, souligne l'OIT. D'autres combinent école et travail, mais souvent au détriment de leur éducation. 
Des données récentes de l'UNESCO sur la scolarisation ont démontré que 58 millions d'enfants en âge d'être à l'école primaire et 63 millions d'adolescents en âge d'être dans l'enseignement secondaire ne sont toujours pas inscrits à l'école, tandis que l'UNICEF estime qu'il y a 158 millions d'enfants de moins de 15 ans à travers le monde qui sont pris au piège du travail, dont la grande majorité ont peu d'espoir d'obtenir une éducation ou de se débarrasser du fardeau de l'analphabétisme qui compromet leur avenir.
Concernant le Maroc, l'enquête nationale sur l'emploi du Haut commissariat au plan (HCP) a permis de dresser un état des lieux en la matière. 
Selon cette enquête, qui a concerné 86.000 enfants âgés de 7 à moins de 15 ans, ces derniers représentent 1,8% de l'ensemble des enfants de cette tranche d'âge. Ce phénomène est en forte régression depuis 1999, année où il constituait 9,7% de cette catégorie de population. Au niveau du milieu rural, 3,6% des enfants (76.000) étaient au travail en 2013 contre 16,2% en 1999 (452.000 enfants), alors que dans les villes, cette proportion n'est que de 0,4% (10.000) contre 2,5% en 1999 (65.000 enfants). Ainsi, près de neuf enfants actifs occupés sur dix résident en milieu rural. 
Par ailleurs, l'enquête du HCP a mis en avant que le travail des enfants touche beaucoup plus les garçons que les filles (57,2% sont de sexe masculin), soulignant que par milieu de résidence, cette proportion varie de 53,2% en milieu rural à 89,9% en milieu urbain. 
Le phénomène du travail des enfants est de nature à hypothéquer leur avenir en leur refusant le droit à la scolarisation et en les exposant à toutes formes de dangers pour leur santé, leur intégrité physique et leur bien-être psychologique. 

Samedi 13 Juin 2015

Lu 425 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés