Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le président yéménite Hadi exhorte l'ONU à faire stopper l'avancée des Houthis

Les forces hostiles au régime s'emparent d'une base proche d'Aden




​Le président yéménite Hadi exhorte l'ONU à faire stopper l'avancée des Houthis
Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a exhorté mardi le Conseil de sécurité de l'ONU à adopter une "résolution contraignante" afin de stopper l'avancée des miliciens Houthis et prévenir une agression contre Aden qu'il juge imminente. 
Les forces hostiles au président tentaient mardi de resserrer l'étau sur Aden, grande ville du sud du Yémen où est retranché le chef de l'Etat.
Signe des difficultés de Hadi, considéré comme le chef de l'Etat légitime du Yémen par les Nations unies, ses lieutenants multiplient les appels à l'aide.
Dans des déclarations diffusées lundi par la chaîne de télévision Al-Hadath, le ministre par intérim des Affaires étrangères Ryad Yassin a demandé aux monarchies sunnites du Golfe d'intervenir militairement pour "stopper l'expansion des Houthis", soupçonnés d'être proches de l'Iran.
Le Conseil n'a pour l'instant publié qu'une simple déclaration de soutien à Hadi, lors d'une session d'urgence convoquée dimanche à la demande du président yéménite.
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Saoud Al-Fayçal, a déclaré que si aucune solution politique n'était trouvée, les pays de la région prendraient les "mesures" nécessaires pour "protéger" leurs intérêts face à "l'agression".
Par ailleurs, les forces hostiles au président yéménite se sont emparées mercredi de la base aérienne d'Al-Anad, évacuée la semaine dernière par les militaires américains qui y étaient stationnés. C’est la plus importante du pays. Les miliciens chiites se rapprochent davantage d'Aden (sud) où est retranché le chef de l'Etat, selon une source militaire.
La base, qui se trouve à un endroit stratégique, est tombée "après des affrontements limités" avec les forces armées loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, qui la contrôlaient jusqu'à présent, a ajouté cette source.
Après s'être assurées du contrôle d'Al-Anad, les forces anti-Hadi ont ensuite avancé vers le sud et se trouvaient à quelque trois kilomètres d'Al-Houta, chef-lieu de la province de Lahej, limitrophe de celle d'Aden, a encore dit la source.
"En raison de la détérioration de la situation sécuritaire au Yémen, le gouvernement américain a transféré temporairement son personnel restant au Yémen", avait déclaré samedi dernier le porte-parole du Département d'Etat Jeff Rathke.
Le Yémen est un important allié des Etats-Unis dans le lutte contre Al-Qaïda, fortement implanté dans le sud et le sud-est de ce pays de la Péninsule arabique.

Jeudi 26 Mars 2015

Lu 200 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés