Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le mariage des mineures : Un crime légal




​Le mariage des mineures : Un crime légal
La honte. Le mariage des mineures a connu une hausse significative au Maroc depuis l'instauration du nouveau Code de la famille en 2004.
En 2006, les juges ont reçu 30.312 requêtes pour déroger à la loi qui fixe à 18 ans l'âge légal du mariage. En 2009, 42.000 demandes de mariage de filles mineures ont été déposées, émanant pour la plupart du milieu rural dont 33.253 ont été autorisées.
De 18.341 en 2004, le nombre de ces mariages a ainsi atteint 35.152 l'an dernier, ce qui représente quelque 10% du total des actes de mariage.
Ces mariages précoces peuvent avoir des conséquences tout à fait préjudiciables pour ces enfants. Une fois mariées, ces filles ne vont généralement plus à l'école, ce qui les prive de l’un de leurs droits fondamentaux, à savoir le droit à recevoir une éducation à même de leur permettre de mieux affronter les aléas de la vie. Pis, elles s’exposent à de nombreux problèmes de santé et notamment des grossesses prématurées qui élèvent les taux de mortalité maternelle et infantile et peuvent subir toutes formes de maltraitance.
Qui ne se souvient du suicide à 16 ans d’Amina Filali un triste 10 mars 2012?. 
Forcée de se marier avec son violeur, elle avait préféré mettre fin à ses jours en avalant de la mort-aux-rats. Une mort tragique qui avait  soulevé une vague de protestations contre le tristement célèbre article 475 du Code pénal modifié depuis lors. Un article parmi tant d’autres qui sont considérés comme décalés et incompatibles avec l’esprit d’une législation se voulant plus protectrice des droits des enfants et des femmes dont celui permettant le mariage des filles mineures demeure le porte-lige.
Ainsi, entre abrogation et amendement des articles du Code de la famille relatifs à ce genre d’épousailles forcées, la polémique demeure d’une actualité d’autant plus brûlante que les forces rétrogrades poussent à la roue pour que la condition féminine régresse autant que faire se peut pour se remettre au diapason des temps jadis où le système  patriarcal régentait le monde.
D’où danger et d’où nécessité pour les forces modernistes de monter au créneau pour non seulement défendre les acquis arrachés de haute lutte par la femme marocaine, mais aussi pour jeter dans la poubelle de l’Histoire toutes les lois scélérates qui veulent la maintenir en sujétion.
L’USFP qui a toujours milité pour l’émergence d’une société juste, démocratique, moderniste et égalitaire n’a cessé de monter au charbon pour une égalité pleine et entière entre l’homme et la femme. Il a ainsi âprement lutté pour que ce viol de l’enfance qu’est le mariage des mineures soit légalement considéré comme ce qu’il est en réalité : un crime.
Le 20 février dernier, son Premier secrétaire, Driss Lachguar, est intervenu  dans le cadre d’une activité que le Conseil national des droits de l’Homme a initiée au Salon international de l’édition et du livre de Casablanca pour appeler, de nouveau, à la criminalisation du mariage des mineures et de la polygamie au Maroc, estimant qu’il est temps pour la législation nationale de se conformer aux accords internationaux, afin d’abolir toutes les formes de discrimination entre hommes et femmes dans notre pays.   

A.S
Samedi 7 Mars 2015

Lu 804 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés