Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le gouvernement et sa majorité squattent les médias nationaux

D’après les statistiques de la HACA, le temps de parole accordé aux partis d’opposition tient de la peau de chagrin




​Le gouvernement et sa majorité squattent les médias nationaux
La répartition du temps d’intervention dans les médias audiovisuels publics et privés nationaux, durant le 1er et le 2ème trimestres de l’année 2014, montre que le gouvernement et sa majorité parlementaire se taillent la part du lion.
Les derniers relevés du temps d’intervention des personnalités politiques, professionnelles et syndicales de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) indiquent que l’Exécutif et la majorité parlementaire se sont beaucoup exprimés dans lesdits médias durant cette période.  
L’analyse des résultats cumulés indique, en effet, que le temps d’intervention qui leur a été accordé a atteint 83% au niveau des services télévisuels publics. 
Un temps de parole bien au-dessus de celui de l’opposition et des partis non représentés au Parlement, qui n’ont respectivement enregistré que 15 et 2% du temps de parole.
Le rapport souligne aussi que le gouvernement et sa majorité se sont également accaparé, dans les mêmes proportions, la part du lion au niveau des chaînes de radio publiques. 
Le constat est quasiment le même au niveau des radios privées à couverture nationale où le gouvernement et sa majorité se sont également largement exprimés. En effet, ils ont accaparé 75% du temps de parole, contre 24% pour l’opposition et 1% pour les partis non représentés au Parlement, note la HACA.
« La même tendance a été constatée pour les radios à couverture multirégionale, mais avec un dépassement plus flagrant entre ces « quartes parts », soit respectivement 87%, 12% et 1% », relève le rapport.
Il est à souligner que l’analyse du temps global imparti aux interventions des personnalités publiques au cours du deuxième trimestre confirme cette tendance. Elle relève que sur un total de 87h45, le temps imparti au gouvernement s’est élevé à 45h12, soit 51,51% du temps global dont 51,24% à la radio et 51,93% sur les chaînes de télévison. Durant la même période, la majorité parlementaire s’est exprimée durant 9h58’ (11,36%), le chef du gouvernement 2h41 (3,06%) et le président de la Chambre des représentants 0,53’ (1,01%). Tandis que l’opposition parlementaire n’a eu droit qu’à 9h2’ (10,30%) et les partis non représentés au Parlement juste 0,59’, soit 1,13%.
Les relevés du second trimestre indiquent aussi que les syndicats, organisations professionnelles et Chambres professionnelles ont bénéficié respectivement de 9h23’ du temps de parole (10,71%), 8h16’ (9,44%) et 0,56’ (1,08%). 

Alain Bouithy
Vendredi 31 Octobre 2014

Lu 362 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés