Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Souverain jordanien en visite au Maroc à partir d’aujourd’hui

S.M Mohammed VI et S.M Abdallah II Ibn Al Hussein auront des entretiens officiels




​Le Souverain jordanien en visite  au Maroc à partir d’aujourd’hui
A l'invitation de S.M le Roi Mohammed VI, S.M Abdallah II de Jordanie effectuera à partir d’aujourd’hui jusqu’à jeudi une visite de travail officielle au Maroc, au cours de laquelle il aura des entretiens avec le Souverain.
Cette visite témoigne des liens fraternels enracinés dans l'histoire que les deux Royaumes ont réussi à tisser et à conforter.
De même, les entretiens que S.M le Roi Mohammed VI et le Souverain hachémite auront en l’occasion, vont permettre aux deux chefs d’Etat de prendre acte de la parfaite entente entre leurs deux pays frères et leur convergence de vues concernant aussi bien les questions d'intérêt commun que celles intéressant le monde arabe, tout en conférant davantage de vigueur et de solidité à leur partenariat stratégique qui fait figure de cas d'école.
En ce qui concerne la cause palestinienne, les deux Royaumes partagent les mêmes positions et ne cessent de plaider en faveur d'une solution juste et globale du conflit israélo-palestinien, qui soit à même de garantir les droits du peuple palestinien à créer un Etat indépendant ayant pour capitale Al-Qods Acharif.
Concernant la crise syrienne, les deux pays se prononcent en faveur d'une solution politique de nature à préserver l'unité du pays et y rétablir la paix et la concorde. 
Amman et Rabat sont, par ailleurs, les deux seuls Royaumes arabes à avoir été invités à faire partie du Conseil de coopération du Golfe (CCG), un club resté fermé depuis sa création en 1981.
En mai 2011, dans le contexte du Printemps arabe, les dirigeants du CCG avaient, en effet, appelé le Maroc et la Jordanie à rejoindre leur organisation. Ce qu’ils déclinèrent chacun pour des raisons qui le concernent. A ce propos, Rabat avait dit accueillir avec «un grand intérêt» l'offre du CCG, tout en réitérant «son attachement naturel et irréversible» à la construction de l'Union du Maghreb arabe.
Ce qui n’a pas empêché le CCG d’annoncer, fin 2011, la création d'un fonds de cinq milliards de dollars en faveur des deux pays qui se sont dernièrement, impliqués, à des degrés divers, dans les frappes aériennes contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.
L'excellence des relations entre les deux pays se manifeste également à travers les visites effectuées par les dirigeants des deux pays, notamment les visites officielles de S.M le Roi Mohammed VI en Jordanie en 2002 et 2012, et celles du Souverain hachémite au Maroc en 2000, 2008 et 2009.
De plus, les deux Royaumes frères se partagent nombre de points en commun dans plusieurs registres comme en atteste le fait que leurs relations bilatérales soient régies par plus de 65 conventions, protocoles, programmes exécutifs et mémorandums d'entente dans nombre de domaines, en sus de l'Accord de libre-échange d'Agadir, signé par le Maroc, la Jordanie, l'Egypte et la Tunisie, et la haute commission mixte maroco-jordanienne créée en 1998 à Rabat qui a tenu quatre sessions jusqu'à présent.

Mardi 10 Mars 2015

Lu 1132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés