Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Royaume explique sa nouvelle politique migratoire

Intervention remarquée de l’ambassadeur du Maroc à Varsovie




​Le Royaume explique  sa nouvelle politique migratoire
Le Maroc a amorcé depuis septembre 2013, une  nouvelle politique migratoire, intitulée « Etrangers et droits de l'Homme au  Maroc: pour une politique d'asile et d'immigration radicalement nouvelle », a  déclaré l  janvier au 31 décembre 2014.
« L'opération exceptionnelle de régularisation a constitué une étape  importante dans la réforme de la politique migratoire marocaine. Elle a  bénéficié à près de 18.000 personnes, dont les titres de séjour, d'abord  valables pour une année, seront renouvelés automatiquement », a dit  M. Tijani,  qui était accompagné d’Abderrahim Ait Slimane, Conseiller économique de  l'ambassade, précisant que les retours volontaires assistés ont été réalisés en  direction de 30 pays d'origine. Globalement, les principaux pays concernés sont  le Sénégal et le Mali ainsi que la Côte d'Ivoire, a-t-il ajouté, soulignant que  depuis 2009, les demandeurs sont principalement originaires du Cameroun, de Côte  d'Ivoire, du Nigeria et du Sénégal. L'ambassadeur a ensuite noté que 2015 est la dixième année où l'OIM Maroc  met en place le programme d'aide au retour volontaire et à la réintégration,  précisant qu'à la fin de mars dernier, au total 223 migrants de 16  nationalités africaines en situation irrégulière ont été assistés. Il a  rappelé, à ce propos, que la première Conférence euro-africaine sur la  migration et le développement, qui s'est tenue à Rabat les 10 et 11 juillet  2006, témoigne de ce partenariat novateur caractérisé par une vision commune  qui a jeté les bases d'un partenariat étroit entre les pays concernés par la « route migratoire ouest-africaine » comprenant les flux migratoires vers  l'Europe en provenance du nord, du centre et de l'ouest de l'Afrique.
« Le Processus de Rabat » a pour objectif de créer un cadre de dialogue et  de consultation au sein duquel sont mises en œuvre des initiatives concrètes et  opérationnelles. Il témoigne d'une nouvelle vision des questions migratoires  caractérisée par une gestion concertée, globale et équilibrée, a-t-il encore  rappelé. 
La séance d'ouverture de la conférence de Varsovie a été marquée par des  allocutions prononcées par le ministre polonais de l'Intérieur, Piotr  Stachanczyk et par Anna Rostocka, Directrice de l'office régional de l'IOM  en Pologne qui ont  mis en exergue l'expérience réussie du  programme d'assistance au retour volontaire, insistant sur la nécessité de  poursuivre cette politique qui, après dix ans d'expérience, a donné ses fruits.
Lors de sa visite au Maroc le 1er juin courant, le directeur général de  l'OIM, William Lacy Swing, a félicité le Royaume pour « sa nouvelle politique  migratoire » et pour « l'élaboration de trois lois sur l'immigration, l'asile et la lutte contre la traite des êtres humains». 

Samedi 13 Juin 2015

Lu 429 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés