Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Maroc tient tête aux Pays-Bas




​Le Maroc tient tête aux Pays-Bas
Le Maroc persiste et signe. Il n’y aura pas de reprise de négociations sur les allocations familiales tant que le gouvernement hollandais  n’a pas retiré son projet de loi relatif à l’annulation de la convention bilatérale de sécurité sociale de 1972. En fait, les Pays-Bas  ont décidé l’année dernière de mettre fin au traité de sécurité sociale qui les liait au Royaume.   Le ministre des Affaires sociales, Lodewijk Asscher, avait tenté de définir de nouvelles modalités de versement des allocations familiales pour les Marocains qui ne résident pas aux  Pays-Bas.  
Interrogé par une chaîne de télévision hollandaise, Abdeslam Seddiki, ministre de l'Emploi et des Affaires sociales, a déclaré que les autorités marocaines ne sont pas égotistes et qu’elles prennent en compte les intérêts des Pays-Bas, mais elles demandent que ces derniers prennent en considération ceux du Maroc. Il a également précisé que  la baisse des allocations pour les ayants droit marocains résidant aux Pays-Bas est une question sensible pour le Maroc qui n’est pas prêt à céder un iota des acquis de ses ressortissants qui font partie de leurs droits fondamentaux et   qu’il s’agit des  allocations  auxquelles ils ont cotisé.    
« Le gouvernement néerlandais ne veut pas non plus céder. Pour lui,   cette question est sensible et éminemment politique », a précisé une source du ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration lors d’une journée d’étude tenue dernièrement à Rabat avant d’ajouter : «Heureusement  que le Maroc est en position de force vu que les Pays-Bas sont en  négociations avec le Maroc concernant la vente d’armes, de bateaux … sans oublier la coopération en matière de lutte contre le terrorisme ». Même son de cloche de la part d’une autre source du département de l'Emploi et des Affaires sociales. « On n’a jamais été dans une position de faiblesse vis-à-vis des délégations néerlandaises. Que ce soit aux Pays-Bas ou au Maroc, notre position a été ferme dès le début puisque la Hollande a rompu l’accord de  manière unilatérale et sans prendre la peine de nous  consulter au préalable », a-t-elle révélé.
Des propos confirmés par des sources néerlandises. Une source du  secrétariat  d’Etat à la Sécurité et à la Justice a révélé dernièrement que les autorités de Rabat ont pris une série de mesures en  représailles à la rupture par le gouvernement hollandais de l'accord de sécurité sociale avec le Maroc.   Rabat a réagi en mettant fin aux accords afférents à l'échange d'informations sur les criminels, l’échange de détenus et la réadmission des Marocains arrêtés en situation irrégulière. 
Pourtant, cette position de force  affichée par le Maroc dans ses négociations avec  les Pays-Bas n’est pas présente dans toutes les négociations relatives  aux accords de sécurité sociale.  Dans certains pays, les pourparlers  sont âpres et difficiles à mener. Tel est le cas avec l’Italie qui refuse de mettre en œuvre l’accord de protection sociale vu son coût jugé exorbitant ou avec les pays du Golfe qui  refusent catégoriquement de signer des accords de protection pour les MRE sans parler de certains pays dont les Parlements refusent toujours la ratification des accords déjà signés avec le Royaume.  

Hassan Bentaleb
Vendredi 24 Avril 2015

Lu 719 fois


1.Posté par driss le 24/04/2015 21:27 (depuis mobile)
L''intransigeance du Maroc vis à vis des Pays bas est justifiée et bien fondée ; ils veulent annuler la conséquence d''un accord qui a motivé l''engagement des travailleurs marocains dans le système hollandais .

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs