Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Maroc dégringole dans l’Indice mondial de la paix

L’Institut de l’économie et la paix classe le Royaume au 63ème rang sur 162 pays




​Le Maroc dégringole dans l’Indice mondial de la paix
Le niveau de la paix dans le monde s’est légèrement détérioré pour la sixième année consécutive, alerte l’Institut de l’économie et la paix (IEP) dans son dernier rapport sur l’Index mondial de la paix (Global Peace Index, GPI). 
Selon cet institut international de recherche, le monde est devenu moins pacifique. L’indice 2014 révèle, en effet, que le climat de paix s’est détérioré ces six dernières années dans 111 pays et qu’il ne s’est amélioré que dans une cinquantaine d’autres.
Grâce à l’excellente performance des pays scandinaves tel que l’Island (1er rang), l’Europe arrive en tête du classement en matière de paix. 
Le Maroc, qui n’obtient que 1,915 point, se place au 63ème rang sur 162 pays et recueille de mauvaises notes sur les indicateurs tels que conflit organisé (interne), terreur politique (3/5), relations avec les pays voisins (3/5), crimes violents (3/5), instabilité politique (3/5), manifestations violentes (3/5) et volonté de combattre (4/5).
Il est à souligner que le GPI est établi à partir de 22 indicateurs notés de 1 à 5 (de très faibles à très élevés), allant du niveau des dépenses militaires aux relations avec les pays voisins en passant par le pourcentage de la population carcérale.
En dépit de sa mauvaise note, le Royaume occupe la sixième place dans le Top 10 dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord en termes de niveau global de paix, et ce juste après le Qatar (22ème), le Koweït (37ème), les Emirats arabes unis (40ème), la Jordanie (56ème) et Oman (59ème).
Il est suivi de la Tunisie (79ème), de l’Arabie Saoudite (80ème), de Bahreïn (111ème), de l’Algérie (114ème), de l’Iran 131ème), de la Libye (133ème) et de l’Egypte (143ème).
Destiné à contribuer de manière significative au débat public sur la paix, l’indice est calculé sous la direction d'un groupe international d'experts indépendants avec des données partiellement compilées et calculées par l'Economist Intelligence Unit (EIU).  

Alain Bouithy
Mercredi 22 Octobre 2014

Lu 892 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés