Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Groupe d'amitié UE-Maroc demande un recensement des populations de Tindouf




​Le Groupe d'amitié UE-Maroc demande un recensement des populations de Tindouf
Le président du Groupe d'amitié UE-Maroc au Parlement européen, Gilles Pargneaux, a appelé, mercredi à Rabat, à un recensement des populations des camps de Tindouf, sur fond des révélations sur le détournement de l'aide européenne qui leur était destinée, exigeant une solution à la situation "intolérable" dans ces camps pour lutter contre le terrorisme.
Lors d'un entretien avec le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais, M. Pargneaux, qui conduisait une délégation parlementaire européenne en visite au Maroc, comprenant notamment la présidente de la Commission du contrôle budgétaire au Parlement européen, Inge Grassle, a dénoncé le détournement "massif" par le "polisario" de l'aide européenne destinée aux habitants des camps de Tindouf, selon un récent rapport de l'Office européen de lutte antifraude (OLAF).
"Nous avons appris avec beaucoup de peine le rapport de notre office (OLAF) et on demande un recensement et une solution à cette situation pour lutter contre le terrorisme et pour que les Sahraouis puissent en fin vivre en paix", a-t-il déclaré.
Pour le règlement de la question du Sahara, M. Pargneaux a salué la proposition marocaine d'autonomie faite auprès de l'ONU, souhaitant qu'elle soit suivie d'effet. "Il s'agit d'une proposition où tout le monde sera gagnant (le Maroc, l'Algérie et le polisario)", a-t-il dit, estimant, dans ce sens, que la Régionalisation avancée est un projet qui favorisera le processus démocratique que connaît le Maroc.

Vendredi 10 Avril 2015

Lu 584 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés