Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La tournée de Zaki s’est avérée concluante

Ghazi et Bamou décrocheront leurs premières capes




​La tournée de Zaki s’est avérée concluante
Le sélectionneur national Badou Zaki vient de terminer sa tournée de prospection du côté de l’Europe et de certains pays du Golfe. Une tournée qui a  abouti sur les résultats escomptés, du fait qu’il a été question de convaincre des joueurs qui tergiversaient quant au choix des couleurs qu’ils souhaiteraient porter dans l’avenir.
L’épisode de Mounir El Haddadi est encore frais dans les mémoires et il fallait ne pas se faire de nouveau doubler par une autre fédération. L’équipe nationale pourra renforcer ainsi ses rangs par un nouveau venu et pas des moindres, Anouar El Ghazi, à peine 20 printemps, et qui s’est déjà fait un nom dans le championnat néerlandais en étant sociétaire de l’Ajax d’Amsterdam.
Partagé il y a quelques mois dans son choix entre le Onze national et l’équipe batave, El Ghazi a opté en fin de compte pour le pays de ses origines, lui qui compte quelques sélections avec les équipes des Pays-Bas des moins de 17 ans (2), des moins de 18 ans (3) et des moins de 21 ans (3). 
 Ex-joueur du Sparta Rotterdam, Anouar El Ghazi, qui occupe le poste d’ailier, a rejoint cette saison  les rangs de l’Ajax avec qui il a disputé jusqu’ici 19 matches avec à la clé 7 buts d’inscrits. 
Outre Anouar El Ghazi, au cours de son séjour en France, Zaki a eu des entretiens avec le Nantais Yassine Bamou qui a vivement manifesté son souhait de décrocher sa première cape sous les couleurs marocaines, ainsi qu’avec Abdelaziz Berrada qui, malgré le peu de rencontres qu’il a disputé sous le maillot de l’Olympique de Marseille, demeure l’une des pièces maîtresses du Onze marocain.
Zaki qui était accompagné lors de cette tournée par son premier adjoint, Mustapha Hadji, avait mis le cap sur le Qatar pour voir à l’œuvre l’ex-Rajaoui Mohcine Moutaouali dont le retour en équipe nationale est plus que probable suite à ses bonnes prestations avec son nouveau club d’Al Wakra. Aux Emirats Arabes Unis, le staff technique a pu s’enquérir de la forme actuelle d’Oussama Saïdi, parti à Dubaï en vue d’avoir davantage de matches dans les jambes, même si le niveau de la Premier League n’y est pas. 
L’équipe nationale a besoin d’un effectif aussi garni que chevronné en vue d’aborder dans de parfaites dispositions les éliminatoires, zone Afrique, du Mondial FIFA 2018 dont les phases finales auront lieu en Russie.
Mais bien avant l’entame de ces échéances officielles, l’équipe nationale aura à saisir à bon escient l’ensemble des dates FIFA, à commencer par celle de mars contre l’Uruguay à Agadir. D’ailleurs, la saison écoulée et depuis la prise des destinées de l’EN par Zaki en mai 2014, le Onze marocain a disputé une série de matches tests qui ont permis au coach national et à son staff de monter une équipe qui aurait été fin prête pour la CAN 2015 si elle n’avait pas été disqualifiée. Pour le moment, elle l’est encore et en attendant le verdict du TAS, l’EN est privée des deux prochaines éditions de la Coupe d’Afrique 2017 et 2019, suite à la décision prise par le comité exécutif de la CAF à l’encontre du Maroc qui avait demandé le report de la CAN 2015 par crainte de propagation du virus Ebola.
Si la sanction est maintenue, ce que l’on ne souhaite pas, Zaki et ses protégés n’auront qu’un seul tableau à disputer : les éliminatoires du Mondial 2018. Autrement dit, pas d’option de rattrapage à travers les qualifications pour les deux prochaines CAN.    

L’IRT porte plainte contre Lamrini

Le championnat national de seconde division de football s’est poursuivi en cette fin de semaine pour le compte de la 20ème journée qui a vu l’IRT, leader, forcer le nul blanc du côté de Laâyoune face à la JSM.
Il convient de souligner que le comité dirigeant de l’IRT a déposé une plainte contre le coach de la JSM, Youssef Lamrini, qui aurait tenu des propos où il accuserait  le club tangérois d’acheter les arbitres.
Suite à cette issue de parité, l’équipe tangéroise porte désormais son capital points à 44, soit 12 longueurs d’avance sur son poursuivant immédiat, le Youssoufia de Berchid. Ce dernier a réussi la bonne opération de cette journée en s’imposant en dehors de ses bases sur le RAC par 2 à 0.
En bas du tableau, la situation se complique de plus belle pour le club de l’USM, bon dernier avec 18 points, après avoir été contraint au nul (0-0) à domicile par le WAF.

Mohamed Bouarab
Mercredi 18 Février 2015

Lu 1064 fois


1.Posté par alaoui le 18/02/2015 10:33
Suite aux sanctions de la CAF, il faut renvoyer Zaki ainsi que son staff, et dissoudre la FRMF. A quoi bon une tournée effectuée aux frais des contribuables, ça ne rime à rien.Verser un salaire de 500000DH à un coach fantôme et à lui seul; sans compter les autres, c'est scandaleux.Le président de la fédération est devenu lui aussi un fonctionnaire fantôme,il a déserté le ministère des finances,pour se consacrer au foot;il faut mettre un terme à ce type de cumul de fonctions. La bonne gouvernance, mon œil !

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com