Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La participation de la femme à la vie politique, levier de la citoyenneté effective




​La participation de la femme à la vie  politique, levier de la citoyenneté effective
Ayant pris conscience de la nécessité de l’intégration de l’approche genre dans les politiques de développement économique et social, le secrétariat provincial de l’USFP- Fès en collaboration avec le Fonds de soutien pour la promotion de la représentativité des femmes a organisé le samedi 13 courant une journée de formation au profit des femmes de la région Fès-Meknès sous le thème  « Femmes pour un Maroc de l’égalité des chances hommes/femmes ».
Cette journée a été dédiée au renforcement de la participation de la femme à la vie politique que ce soit au niveau local, provincial ou régional.  « On participe aujourd’hui à cette journée de formation au niveau de la région Fès-Meknès, à l’intention des femmes. Il s’agit d’une formation qui sensibilise les femmes marocaines et surtout les femmes ittihadies à se présenter et à mieux préparer  leurs futures campagnes électorales » souligne Zohra Lhioui, universitaire ,membre de la Commission administrative de l’USFP et membre du Secrétariat provincial de Meknès, et d’ajouter : Les femmes doivent se préparer psychologiquement et politiquement afin de mener à bien leur campagne».
Lors de son intervention, Khaddouj Slassi, présidente de l’Organisation socialiste des femmes ittihadies, a mis l’accent, entre autres, sur la nécessité de retrouver l’image positive de l’USFP, car selon elle, c’est une approche à même de récupérer l’initiative de la gestion de la politique publique.     Par ailleurs, une pléiade d’académiciens et experts ont animé les ateliers de cette rencontre. Ils étaient unanimes à mettre l’accent sur la nécessité d’impliquer davantage les femmes en politique. 
Ainsi, les intervenants ont appelé à fédérer les efforts et inciter les citoyens surtout les jeunes à aller voter massivement, tout en œuvrant à la promotion de la représentativité politique des femmes. Ils ont jugé  de timide le nombre de femmes qui occupent des postes de responsabilité au sein des instances locales, provinciales et régionales malgré les compétences dont elles ont fait preuve. L’idée, aujourd’hui plus que jamais, est d’opter pour une sensibilisation des citoyens quant à l’intérêt de la participation des femmes dans la gestion des affaires locales et à l’accès aux postes de responsabilité dans le cadre de la parité et de l’égalité des chances.
Lors de cette journée, les intervenants ont traité aussi des techniques liées aux différents mécanismes de la communication entre les candidats et l’ensemble des citoyens, comme ils ont rappelé les vertus de la loi organique qui régit les élections des communes territoriales ainsi que son projet de réforme. 

Nour-Eddine Oulabbes
Mardi 16 Juin 2015

Lu 327 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés