Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La mort continue à rôder aux frontières de l’Union européenne

Une embarcation transportant des immigrés clandestins fait naufrage au large de l’Espagne




​La mort continue à rôder aux frontières de l’Union européenne
Le drame de la migration irrégulière se poursuit dans l'indifférence. Ce vendredi 5 décembre, 28 migrants subsahariens dont huit enfants ont péri au large des côtes espagnoles après le naufrage de leur embarcation. Le bateau est parti mercredi de Nador transportant 58 personnes.  Selon des sources médiatiques espagnoles, 29 personnes ont été secourues dont une femme enceinte et un mineur. 
De nouvelles victimes qui s'ajoutent ainsi à la longue liste de migrants morts cette année en fuyant leurs pays d'origine dans l'espoir d'une vie meilleure et dont le nombre a cru de 5.000 décès par rapport à l'année précédente. 
Le porte-parole de  l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), cité par The New York Times, a déclaré le 3 décembre dernier lors d'une réunion aux Nations unies, que jusqu'à présent 3.000 migrants ont péri noyés dans la Méditerranée, soit presque quatre fois le chiffre de 2013, et près de 5.000 migrants sont morts au cours de leurs pérégrinations à travers le monde. L’année dernière, l'OIM a signalé 2376 décès, avec la comptabilisation de 707 passages dangereux en  Méditerranée. Une des pires noyades massives de migrants est survenue  il y a trois mois près de  Malte, lorsque 500 personnes ont péri suite au naufrage délibéré de leur bateau.
Les données de l’organisation intergouvernementale pour les questions de migration révèlent qu’un grand nombre de migrants décédés provenait de Syrie, de l’Irak et de Palestine.
Les mêmes données ont également démontré que la dernière guerre contre  Gaza a provoqué un pic chez les personnes fuyant ce territoire. De même pour l'Irak et la Syrie qui ont enregistré une augmentation du nombre de départs.  

Hassan Bentaleb
Mardi 9 Décembre 2014

Lu 420 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés