Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La capitale pétrolière de l’Algérie secouée par des manifestations

Les habitants de Hassi Messaoud protestent contre la «hogra» et l’exclusion




​La capitale pétrolière de l’Algérie secouée par des manifestations
Ça brûle à Hassi Messaoud, capitale du pétrole en Algérie. Des centaines de jeunes protestent depuis plus d’une semaine contre la «hogra», la marginalisation et l’exclusion.
Ils se sont rassemblés mercredi dernier « au niveau de l’emblématique base de la Sonatrach contre le gré des responsables régionaux de la division forage et exploration ainsi que des administrateurs des associations gérées par cette entreprise. Ils ont attendu avec impatience le délai d’une semaine qu’ils ont accordé aux autorités de la ville, espérant l’arrivée des représentants de trois ministères, à savoir ceux de l’Energie, de l’Habitat et de l’Emploi, pour leur faire part de leurs problèmes et dénoncer l’absence de tout projet de développement dans la ville de Hassi Messaoud qui les a vus naître et où ils n’arrivent plus à vivre décemment», a rapporté le journal algérien El Watan.
Les manifestants ont essentiellement revendiqué «le dégel de la réalisation de la nouvelle ville de Hassi Messaoud, qui devait abriter à terme 4000 unités de logements. Un projet contre lequel la compagnie pétrolière s'est dressée, prétextant des raisons sécuritaires», a expliqué le journal Al Huffington Post.
Selon le journal Achourouk Al Yaoumi, les manifestants ont bloqué tous les chemins menant vers le siège de la Sonatrach, et ont insisté pour rester sur place jusqu’à la satisfaction de leurs revendications. En plus de la crise politique aigue qui frappe le pays depuis longtemps et qui s’est aggravée après la réélection d’un président incapable de gérer les affaires de l’Etat, l’Algérie vit depuis des mois au rythme de protestations sociales à l’instar de celles qui ont éclaté récemment entre les communautés mozabites (Ibadites) et Chaâmbas (Mélikites) dans la wilaya de Ghardaïa.  
Au lieu de trouver des solutions à pareilles situations, les caciques du régime algérien préfèrent détourner l’attention de leurs administrés en créant de faux problèmes. Particulièrement avec le Maroc dont la stabilité et l’ouverture démocratique les gênent. Aussi ont-ils décidé dernièrement de lancer une étude pour la mise en place d’un  système de surveillance électronique de leur frontière avec notre pays. 
Selon le colonel de la Gendarmerie algérienne, Ramli Abdelkrim, « un projet de surveillance électronique dans le cadre du renforcement des dispositifs de contrôle et de sécurisation des frontières ouest est à l étude ».
Lors d'une conférence de presse qu’il a consacrée à la communication des résultats des activités des unités relevant de la compétence territoriale du deuxième Commandement régional de la Gendarmerie nationale basé à Oran, il a également précisé que «la surveillance électronique, à travers des moyens technologiques sophistiqués tels que les caméras, constitue un soutien au dispositif des unités chargées du contrôle et de la sécurisation des frontières».
Il a aussi prétendu que «cette action vise le renforcement des dispositifs sécuritaires et de logistique engagés le long des frontières, notamment les axes connaissant, ces dernières années, une ampleur du phénomène de la contrebande du carburant vers le Maroc et du trafic de drogue vers l’Algérie». 

MM
Samedi 20 Décembre 2014

Lu 1049 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés