Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La Voix des régions pour une régionalisation équitable




​La Voix des régions pour une régionalisation équitable
Une prise de conscience significative que celle de la Voix des régions. L’appel de l’Alliance civile pour une régionalisation démocratique aura certainement une suite. Ce week-end à Bouznika, la rencontre-bilan a constitué une occasion propice pour 240 participants dont 80 femmes de s’exprimer sur divers sujets relatifs à la régionalisation. Appartenant à près de 40 provinces, les intervenants reflétaient déjà la diversité, les spécificités et la pluralité d’un territoire. Tous les demaines du travail civil sont investis: les droits humains, l’environnement, le développement, les droits culturels, la santé, la répartition des richesses, les lois, les aspects de la décentralisation, la justice fiscale. Autant de sujets qui ont été abordés, deux jours durant, dans un esprit de régionalisation équitable en faveur de l’égalité, de la justice et de la complémentarité. « Nous avons pu organiser une douzaine de rencontres thématiques dans les régions, mobiliser quelques milliers d’acteurs civils et institutionnels et ressortir des dizaines de recommandations, relatives aux déficits, besoins et aspirations des régions dans tous les domaines, ce qui est un bilan assez positif. Il ne reste maintenant qu’à réaliser le saut qualitatif après cette première étape», affirme Omar Dkhil, membre du secrétariat de l’Alliance civile pour une régionalisation démocratique. D’ailleurs, la Dynamique ne cache pas son visage ni ses objectifs. Ses animateurs affichent ouvertement leur tendance moderniste et démocratique. « Nous sommes sur une lancée moderne et progressiste, notre projet entend contribuer à l’édifice démocratique, et du coup, nous nous plaçons en porte-à-faux avec les attitudes obsolètes de contrôle et de l’exclusion», explique Ahmed Dahmani, l’un des animateurs de cette dynamique. La Voix des régions est intervenue donc pour prêter main forte aux efforts déployés par les modernistes et approfondir les mécanismes de contrôle des politiques publiques, soutenir le rôle constitutionnel de la société civile exclue de toutes les concertations, et enfin défendre les droits humains sous toutes leurs formes. Une première et importante recommandation dans ce sens a trait à la mise en place de pôles civils régionaux, à même d’assurer et animer le dialogue et la concertation au niveau des régions, mais aussi de multiplier les initiatives civiles renforçant la démocratie, et les outils d’évaluation. 
Dans cette optique, la Voix des régions s’engage à poursuivre son action dans la région du Sahara, de telle manière à garantir la paix, la démocratie, les droits humains et la justice sociale. L’existence d’un grand affluent civil, en l’occurrence, le Forum Seguia El Hamra et Oued Eddahab s’avère, dans ce cadre, d’une importance capitale. La Voix des régions est certainement une voie pour l'unité de l'action.   

Mustapha Elouizi
Mardi 3 Mars 2015

Lu 453 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés