Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La FRMF remanie le staff de Vahid Halilhodzic

Pour la continuité et la stabilité, il va falloir repasser




 On se doutait bien qu’avec le nouveau coronavirus, beaucoup de choses allaient changer, mais là, la Fédération Royale marocaine de football a fait fort. Elle prit de court tout le monde en changeant non pas un mais trois membres du staff de l’équipe nationale qui accompagnaient jusque-là le technicien bosnien, Vahid Halilhodzic, dans sa mission de sélectionneur national, censé faire passer le cap des quarts de finale au Maroc lors de la CAN tout en le qualifiant pour le prochain Mondial. 
A dire vrai, la cause de tout ce remue-ménage est à trouver du côté de l’Olympique Lyonnais et notamment de son directeur sportif, le Brésilien Juninho, qui a cru bon de ne pas prolonger son ex-coéquipier et entraîneur des gardiens de but de l’OL jusqu’au 30 juin dernier, Gregory Coupet. A la recherche d’un remplaçant, la direction lyonnaise a jeté son dévolu sur Christophe Revel qui occupait le poste depuis moins de trois mois en équipe nationale. Selon le quotidien sportif « L’équipe », le Breton disposait d’une clause dans son contrat avec la FRMF, lui permettant de se désengager si une occasion s’offrait à lui dans un club européen. 
S’en est suivi un jeu de chaise musical qui mènera Gregory Coupet au FC Dijon, et son prédécesseur, Laurent Weber (photo de droite), entraîneur des gardiens du groupe pro depuis 2012, en fin de contrat, sur les bancs des Lions de l’Atlas. Cette arrivée renforce un peu plus l’affiliation entre l’EN et le club bourguignon dont l’effectif compte plusieurs internationaux marocains (Chafiq, Aguerd et Mendyl en prêt). Et ce n’est pas tout. Laurent Weber ne sera pas le seul bizut à la rentrée.     
En plus du marocain Mustapha Hadji, le sélectionneur bosnien aura pour nouveau premier adjoint Stéphane Gilli, en remplacement de Landry Chauvin. A 46 ans, celui qui a secondé pendant 15 ans un autre entraîneur franco-bosnien, Mecha Bazdarevic, et qui officiait jusque-là aux côtés du remplaçant de Bazdarevic, René Girard, au Paris FC, ne sera pas dépaysé, du moins linguistiquement parlant. Enfin, un dernier mouvement a animé les coulisses de l’équipe nationale. A savoir, l’arrivée d’un nouveau préparateur physique, en la personne de Christophe Manouvrier (49 ans) ex-Marseille, Cameroun et Caen.
Si les modifications apportées au staff d’Halilhodzic ont été annoncées par la FRMF via un communiqué, ce dernier ne comporte aucune explication. Comme si c’était normal de changer tout un staff moins d’un an après sa désignation sans justification. Autrement dit, pour la continuité et la stabilité, va falloir repasser. En tout cas, ces mouvements renforcent encore une fois le sentiment tenace selon lequel les instances dirigeantes du football national naviguent à vue. D’ailleurs, rien ne garantit que les nouveaux hommes en place le resteront en cas d’offres en provenance du Vieux Continent. En clair, l’équipe nationale marocaine est souvent considérée comme une étape intermédiaire en attendant une meilleure opportunité, ailleurs. Du coup, se pose une question : Comment peut-on être concentré et se donner corps et âme à l’équipe nationale alors qu’on a la tête ailleurs ? C’est un mystère que l’avenir éclairera.  

Divers sportifs

Coupe de la CAF

La Confédération africaine de football (CAF) a officiellement décidé d’organiser les matchs restants de la Coupe de la CAF au Maroc, avec des confrontations en un seul match, au lieu de l’ancien format aller retour. La CAF a fixé au 22 septembre prochain la date des demi-finales de sa Coupe dans les villes de Casablanca et Rabat, mettant ainsi fin à la polémique sur cette confrontation et le sort du reste de ses matches après la crise de coronavirus, qui a reporté le tournoi depuis mars dernier, selon des médias locaux.
L’équipe égyptienne de Pyramides affrontera son homologue guinéenne de Horoya Conakry au Complexe Mohammed V de Casablanca, alors que l’autre demi-finale entre la RSB Berkane et le Hassania Agadir aura lieu au Complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat, qui accueillera également la finale le 27 du même mois, précise la CAF.

MMA 

Le Champion marocain d’arts martiaux mixtes Anas Siraj Mounir a battu, vendredi soir à Abu Dhabi, le Brésilien Leandro Martins Olivra dans le cadre des 12es tournois Emirates Warriors.
Le champion marocain de 34 ans a réussi à prendre le meilleur sur son adversaire du jour dans la catégorie des poids légers par KO dès les premières minutes du premier round de la rencontre de ce tournoi, qui connaît la participation de 20 concurrents de 18 pays. Mounir compte à son actif plusieurs titres de kick-boxing et de jujitsu brésilien, notamment en Grande-Bretagne et au Brésil.

Dopage 
Marathon 


Le Marocain El Mahjoub Dazza, vainqueur des marathons de Prague et Fukuoka en 2019, a été suspendu quatre ans par l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU), en raison d’anomalies sur son passeport biologique, a annoncé l’instance en charge de la lutte antidopage vendredi.
Le Marocain de 29 ans avait été contrôlé à la veille de sa victoire à Prague le 9 mai 2019 (2h 5 min 58 sec). Sept autres contrôles ont été réalisés jusqu’au 4 novembre, un mois avant sa nouvelle victoire au Japon à Fukuoka le 1er décembre (2h 7 min 10 sec).
“Il ressort de la chronologie des événements que les variations des valeurs du PBA (passeport biologique, NDLR) de l’athlète s’inscrivent dans un scénario de dopage”, a conclu le tribunal disciplinaire de la Fédération internationale (World Athletics), dans son verdict publié vendredi.Le collège d’experts qui a étudié le passeport biologique a conclu que “la probabilité que les anomalies décrites (...) soient dues à une manipulation sanguine, plus précisément l’augmentation artificielle de la masse des globules rouges au printemps 2019, est très élevée”.
La suspension de quatre ans prononcée à l’encontre de Dazza prend effet au 10 janvier 2020, début de sa suspension provisoire annoncée par l’AIU. Il dispose de 30 jours pour faire appel devant le Tribunal arbitral du sport.

Chady Chaabi
Lundi 3 Août 2020

Lu 872 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif