Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L'UE condamne une "claire violation du cessez-le-feu"

L'armée ukrainienne abandonne Debaltseve aux rebelles




​L'UE condamne une "claire violation du cessez-le-feu"
La prise de la ville de Debaltseve dans l'est de l'Ukraine par les séparatistes prorusses constitue une "claire violation du cessez-le-feu", a dénoncé mercredi l'Union européenne, qui a ordonné aux rebelles "de cesser toutes leurs activités militaires".
 Les combats autour de cette ville stratégique ne s'étaient jamais arrêtés malgré un accord signé il y a une semaine à Minsk visant à instaurer une trêve. Devant l'avancée des rebelles, l'armée ukrainienne a abandonné Debaltseve mercredi matin.
 "La Russie et les séparatistes doivent immédiatement et pleinement mettre en oeuvre les engagements pris à Minsk (...) à commencer par le respect du cessez-le-feu et le retrait de toutes les armes lourdes", a insisté la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, dans un communiqué. "Des passages sûrs pour tous ceux qui veulent quitter la zone doivent aussi être garantis", a-t-elle ajouté, appelant par ailleurs à laisser entrer les observateurs de la mission de l'OSCE, auxquels les rebelles ont jusqu'ici refusé tout accès à la zone. "L'UE se tient prête à prendre toute action appropriée au cas où les combats et d'autres développements négatifs violant l'accord de Minsk se poursuiveraient", a mis en garde Mme Mogherini, sans toutefois faire référence à de nouvelles sanctions. L'armée ukrainienne quitte Debaltseve et l'abandonne aux rebelles prorusses après une dizaine de jours de combats acharnés, a annoncé mercredi le président ukrainien Petro Porochenko avant de s'envoler pour l'Est rebelle. 
"Ce matin, les forces armées ukrainiennes avec la garde nationale ont achevé l'opération d'évacuation planifiée et organisée de nos unités militaires de Debaltseve", a déclaré le chef de l'Etat dans une adresse à la Nation prononcée à l'aéroport de Kiev. "A l'heure actuelle, 80% de nos unités sont sorties, nous attendons encore deux convois". 
Des dizaines de chars, blindés légers et véhicules militaires ukrainiens quittaient mercredi Debaltseve, ont constaté des journalistes de l'AFP. 
Ces véhicules qui transportent des militaires visiblement épuisés sont arrivés vers midi dans la ville d'Artemivsk, à environ 35 kilomètres de Debaltseve, selon les journalistes de l'AFP sur place. "Ce sont des militaires qui ont quitté Debaltseve", a indiqué à l'AFP un combattant volontaire.
Les combats autour de cette ville stratégique ne s'étaient jamais arrêtés malgré un accord signé il y a une semaine à Minsk visant à instaurer une trêve. Devant l'avancée des rebelles, l'armée ukrainienne a abandonné Debaltseve mercredi matin. "La Russie et les séparatistes doivent immédiatement et pleinement mettre en oeuvre les engagements pris à Minsk", a insisté la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, dans un communiqué. Les autorités ukrainiennes ont demandé aux Occidentaux d'infliger une réponse "sévère" à l'égard de Moscou après l'entrée des rebelles prorusses dans Debaltseve, un noeud ferroviaire important situé entre deux "capitales" rebelles de Donetsk et de Lougansk. 

AFP
Jeudi 19 Février 2015

Lu 327 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés