Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L’Espagne cherche à délocaliser l’accueil de ses demandeurs d’asile vers le Maroc

Les migrants irréguliers ne seraient pas concernés




​L’Espagne cherche à délocaliser l’accueil de ses demandeurs d’asile vers le Maroc
Des bureaux d’accueil des demandeurs d’asile seront-ils installés dans la bande de terre séparant le Maroc de ses présides occupés ? Selon certains médias ibériques, Jorge Fernández Díaz, ministre espagnol de l'Intérieur, aurait laissé entendre que  de pareils bureaux pourraient être ouverts en mars prochain pour recevoir les demandes d’asile politique et humanitaire. Les migrants irréguliers ne seraient pas concernés, selon le propos du ministre, puisqu’il s’agit de personnes qui cherchent uniquement à améliorer leur situation économique et qu’elles ne seraient pas tolérées sur le  territoire espagnol. 
« Nous n’avons aucune information confirmant ou infirmant ces propos puisqu’il n’y a pas eu jusqu’à présent de demande officielle dans ce sens. Ce que nous savons, c’est que les personnes qui veulent  demander l’asile en Espagne ont la possibilité de déposer leurs demandes  aux postes frontaliers de Sebta et à Melillia», nous  a précisé Marc Fawe, chargé des relations extérieures au HCR-Maroc. Même son de cloche de la part de Hicham Rachidi, secrétaire général du Groupe antiraciste de défense et d’accompagnement des étrangers et migrants (GADEM) qui nous a confirmé qu’aucune information officielle n’a filtré à ce sujet. « Les informations concernant ce cas émanent souvent des ONG et vous ne trouverez rien d’officiel », nous a-t-il expliqué. 
Mais l’ouverture de tels bureaux est-elle possible? « L’idée n’est pas nouvelle. L'externalisation de l'asile a déjà été évoquée par Tony Blair, ex-Premier ministre anglais, en 2003 et ce projet est toujours d’actualité.  Dernièrement, une délégation d’ONG italiennes s’est rendue en mission d’exploration au Maroc  pour examiner la faisabilité de créer des bureaux d’accueil des demandes d’asile sur le territoire national afin d’éviter les drames des naufragés de la  Méditerranée», nous a confié Hicham Rachidi. En fait, la politique d’externalisation des demandes d'asile politique hors des pays européens est devenue plus explicite depuis le projet initié par le  gouvernement autrichien en 1999 avant d’être développée par le Haut-commissaire aux réfugiés de l'ONU, Ruud Lübbers et Tony Blair en 2003.  L’année 2004 va enregistrer l’ouverture d’un bureau du HCR au Maroc avant qu’une série de camps d'exilés ne voient le jour en Mauritanie et en Algérie.  En qu’en est-il de la position du Maroc concernant cette ouverture ? Au niveau officiel, c’est silence radio mais au niveau des ONG œuvrant dans le domaine de la migration, l’ouverture d’un tel bureau suppose un accord de la part du Royaume, ce qui veut dire qu’un arrangement doit être conclu entre les deux pays.  
En fait, cette politique d’externalisation risque d’engendrer des problèmes politiques et humanitaires. D’ailleurs, les tentatives de délocalisation des procédures d'asile dans des centres frontaliers ou limitrophes menées par l'Union européenne ont abouti, au cours des années 2000, à une prolifération des camps d'exilés dans et autour de l’UE ainsi que l’accentuation des pressions exercées sur les pays voisins pour y développer des systèmes d'asile et d’examen des demandes dans des pays tiers et une radicalisation des enjeux politiques anti-migratoires.   

Hassan Bentaleb
Mercredi 18 Février 2015

Lu 636 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés