Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Hatem Al Iraqi et Waleed Al Shami pour une soirée placée sous le signe de l’excellence


Deux rendez-vous qui raviront les connaisseurs et passionnés de musique arabe





La scène Nahda  accueillera 
le mercredi 25 mai prochain 
deux monuments de la scène 
musicale moyen-orientale 
appréciés des mélomanes marocains


Hatem Al Iraqi et Waleed Al Shami figurent parmi les grands artistes qui se produiront lors de la très attendue 15ème édition du Festival Mawazine rythmes du monde dont les festivités seront lancées dans quelques semaines, à Rabat.
Considérés comme les dignes ambassadeurs de l’Irak et des monuments de la scène musicale moyen-orientale en général, ces deux illustres artistes se produiront mercredi 25 mai sur la scène Nahda. Au bonheur des connaisseurs et nombreux passionnés de musique arabe qui ne manqueront pour rien au monde ce rendez-vous que l’on annonce très relevé.
Cette soirée sera, en effet, placée sous le signe de l’excellence, a assuré l’Association Maroc Cultures, organisatrice de Mawazine et dont la mission principale est, rappelons-le, d’offrir aux publics de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër une animation culturelle et artistique d’un niveau professionnel digne de la capitale du Royaume.
C’est en 1991 que le chanteur Hatem Al Iraqi, dont le timbre et la prestance scénique ont grandement contribué à asseoir sa renommée, voit sa carrière prendre véritablement son envol. Après son premier passage à la télévision irakienne et sa brillante interprétation de  «Tamanite». 
Certain de son talent, Hatem Al Iraqi aborde sa carrière avec assurance jusqu’à devenir la star qu’il est aujourd’hui sans jamais renier ses origines. 
En toute modestie, «il reconnaît devoir une grande part de son succès à l’indéfectible soutien de ses proches, qui ont toujours répondu présent malgré les moments de doute», note-t-on à Mawazine.
En dépit du succès naissant, c’est finalement dans les années 1980 que l’artiste de 47 ans voit sa notoriété vraiment s’envoler. Grâce notamment au titre «Makhtouba», fruit d’une collaboration avec Bassem Ali.
Natif également de Bagdad, Waleed Al Shami est plus jeune de 8 ans que son compatriote Hatem Al Iraqi. Comme ce dernier,  il est très attaché à la musique au point qu’il choisit en 1998 de quitter l’Irak pour tenter sa chance sous d’autres cieux. Précisément en Jordanie. 
Les observateurs avertis de la scène musicale reconnaissent en Waleed Al Shami un artiste valsant avec une certaine aisance et subtilité entre différents styles musicaux, du plus romantique au plus entraînant. 
L’artiste compte à son actif plusieurs albums dont «Mussiba» (2008), «Salemli Al Hob» (2011) et «NarHelwa» (2013). Sorti l’année dernière, l’album «Selective»  a rencontré un franc succès auprès du public.
Rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés de musique au Maroc, le Festival Mawazine rythmes du monde est considéré comme le deuxième plus grand événement culturel au monde. 
Porteur des valeurs de paix, d’ouverture, de tolérance et de respect, ce grand rendez-vous de la musique mondiale accueille chacune année plus de 2 millions de festivaliers, grâce à une programmation riche et exigeante qui réunit les plus grandes stars du répertoire mondial et arabe. 
Neuf jours durant, le Festival de tous les superlatifs fait de la capitale et de sa voisine Salé le théâtre de rencontres exceptionnelles entre le public et une pléiade d’artistes de renom. Pour rappel, la 15e édition du Festival Mawazine rythmes du monde aura lieu du 20 au 28 mai 2016.


Alain Bouithy
Vendredi 29 Avril 2016

Lu 889 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.