Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Explosion dans un collège au Nigeria

Au moins 23 élèves tués




​Explosion dans  un collège au Nigeria
Une explosion a fait des victimes lundi dans un établissement secondaire du nord-est du Nigeria, au moment où collégiens et lycéens étaient rassemblés pour la traditionnelle réunion du matin avant le début des cours, selon un enseignant et les secours.
Aucun bilan précis n'était disponible dans l'immédiat. L'explosion s'est produite dans un collège-lycée public de Potiskum, la capitale économique de l'Etat de Yobe, alors que le principal de l'établissement allait s'adresser aux adolescents.
Une source médicale au centre hospitalier de Potiskum, où les victimes ont été amenées, a indiqué que des dizaines d'adolescents avaient été admis.
Un habitant du quartier, Adamu Alkassim, a décrit une grande confusion dans et autour de l'établissement scolaire, décrivant des taches de sang au milieu desquelles traînent des chaussures abandonnées.
L'attentat n'a pas été revendiqué mais les regards sont tournés vers le groupe islamiste armé Boko Haram.
Depuis le début de leur insurrection en 2009, les islamistes, qui veulent créer un Etat islamique rigoriste dans le nord du Nigeria, ont déjà commis de nombreuses attaques contre des écoles qui, estiment-ils, fournissent une éducation influencée par les valeurs occidentales.
En février notamment, des hommes armés avaient ouvert le feu et lancé des explosifs dans le dortoir d'un internat à Buni Yadi, également dans l'Etat de Yobe, tuant au moins 40 adolescents.
Yobe est l'un des trois Etats placés sous loi martiale depuis un an et demi à cause de l'insurrection sanglante menée par Boko Haram.  

AFP
Mardi 11 Novembre 2014

Lu 54 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés