Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Enjeux, atouts et contraintes de la production biologique au Maroc

Une journée de sensibilisation sur le bio a été organisée récemment à Meknès




Une journée de formation et de sensibilisation sur l’agriculture biologique a été organisée, mercredi à l’agropôle de Meknès, au profit des agriculteurs de la région. Initiée par la Fédération interprofessionnelle marocaine de la filière biologique (FIMABIO), cette journée s’inscrit dans le cadre d’une campagne de formation et de sensibilisation sur le bio au profit de centaines d’agriculteurs dans tout le Royaume, au cours des mois d’octobre et de novembre.
Au programme de cette tournée, organisée en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des eaux et Forêts, figurent des communications et débats autour de l’état des lieux, des enjeux, des atouts et des contraintes de la production biologique au Maroc, rapporte la MAP.
L’accent est aussi mis sur la loi 39-12 relative à la production biologique des produits agricoles et aquatiques et des incitations à la certification et à l’export de produits biologiques, les principes de la certification biologique et mécanismes de conversion à l’agriculture biologique, et sur les missions, l’organisation et le fonctionnement de l’interprofession.
Une vingtaine de journées de sensibilisation et de formation au profit des agriculteurs sont organisées dans toutes les régions du Royaume, a indiqué à la MAP Abdelhamid Aboulkassim, vice-président de la FIMABIO.
Enumérant les avantages de l’agriculture biologique, M. Aboulkassim a mis l’accent sur les actions entreprises par l’interprofession, en partenariat avec le ministère de tutelle, pour encourager les agriculteurs à pratiquer l’agriculture biologique, dont les ‘’perspectives sont prometteuses’’.
Pour Kamal Hidane, directeur régional de l’agriculture Fès-Meknès, la région dispose d’’’importantes potentialités’’ en matière d’agriculture biologique, mettant en avant les efforts collectifs visant à atteindre l’objectif de 40.000 ha de culture biologique.
‘’Aujourd’hui, nous avons un plan de 4.000 ha qui sera transformé en agriculture biologique dans la région de Fès-Meknès, notamment dans les cultures de l’olivier, l’amandier et le pommier’’, a-t-il indiqué.
La FIMABIO regroupe trois associations professionnelles représentant les trois maillons de la filière. Il s’agit de l'Association nationale des producteurs de la filière biologique (ANAPROBIO), l'association nationale pour la valorisation des produits biologiques (VALBIO MAROC) et l'Association nationale des distributeurs et exportateurs des produits Biologiques (ANADEXBIO). La FIMABIO a été reconnue par le ministère de l’agriculture et de la Pêche maritime, en tant qu’organisation professionnelle unique représentant toute la profession de la filière biologique, conformément aux dispositions de la loi 03.12 relative aux interprofessions agricoles et halieutiques. 

Samedi 27 Octobre 2018

Lu 588 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés