Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Driss Lachguar : La Jeunesse Ittihadie, un acteur incontournable dans l’équation politique du pays




​Driss Lachguar : La Jeunesse Ittihadie, un acteur incontournable dans l’équation politique du pays
«Les prises de position de la Jeunesse Ittihadia sur plusieurs questions concernant  la société marocaine, ont fait d’elle un acteur incontournable dans l’équation politique du pays». C’est ce qu’a annoncé samedi  le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, à l’ouverture des travaux du Comité central de la Chabiba  tenu  au siège du parti à Rabat sous le thème «Les chevaliers de la liberté, les martyrs de la Jeunesse Ittihadia». 
Il ne pouvait laisser passer pareille occasion sans relever les acquis réalisés par la Chabiba depuis son dernier Congrès  et saluer les efforts consentis par ses membres et sa direction  permettant par  là même de dépasser  la phase de stagnation qu’elle a connue ces dernières années. 
Dans ce cadre, le Premier secrétaire a fait savoir que la Jeunesse  Ittihadia  donne le meilleur  exemple par le dévouement et l’abnégation de ces jeunes militants et son grand rôle au niveau des affaires extérieures contribuant grandement à faire connaître la cause de notre intégrité territoriale et à défendre les valeurs de l’USFP, à savoir  la justice et  l’égalité.
S’agissant des prochaines élections électorales,  tout en mettant l’accent  sur le rôle que pourra jouer la Jeunesse Ittihadia, le Premier secrétaire a incité ses membres à y participer aux niveaux local et régional et entamer l’expérience de la gestion de la chose locale. Appel a été également lancé aux jeunes militants de cette instance parallèle du parti à profiter pleinement de la révolution numérique et de ses  nouvelles formes de communication pour que l’USFP  puisse en bénéficier à son tour lors des prochaines échéances électorales. Le parti est en train de réfléchir  sur la possibilité de créer une institution qui sera chargée de la communication informatique, du recensement et de l’archivage et qui constituera une force de proposition  pour le parti en vue de relever les défis et de mener à bien les combats politiques  de l’avenir.
Par ailleurs, le Premier secrétaire  a appelé à soutenir la presse de l’USFP  à travers la proposition de nouvelles idées en vue de contribuer à sa diffusion et à faire connaître les changements opérés au niveau qualitatif et quantitatif  aussi bien parmi les jeunes que la société marocaine.  
Pour sa part, le secrétaire général de la Jeunesse Ittihadia, Abdellah Saibari a souligné que les amis et les personnes intègres,  voire les adversaires politiques, reconnaissent la légitimité de notre patriotisme, seul garant à même de positionner la Chabiba à l’avant-garde des défenseurs des nobles causes, notamment l’intégrité territoriale du pays.
Pour faire face aux enjeux auxquels est confrontée la Jeunesse Ittihadia et pour préserver le pays des dangers de la mainmise religieuse et politique, il est impératif de faire bloc avec les forces ittihadies et d’être conforté à travers  une approche englobant  l’analyse, les perspectives, les moyens et les méthodes, a-t-il tenu à préciser. 
C’était aussi l’occasion pour Abdellah Saibari de faire un parallélisme entre le gouvernement de Benkirane et celui de l’alternance dirigé par Abderrahmane El Youssoufi qui a pu, malgré une conjoncture  économique et sociale très difficile, éviter au Maroc la crise cardiaque. 
Sous le gouvernement Benkirane qui ne dispose ni de vision  claire, ni  de projet de réforme précis, encore moins de volonté politique,  la situation de la jeunesse marocaine ne diffère en rien  de celle des autres franges de la société, a-t-il indiqué avant d’ajouter que l’Exécutif actuel s’emploie à dissimuler son cuisant échec dans la gestion des affaires du pays.
Enfin, Abdellah Saibari a tenu à exprimer l’inquiétude grandissante de la Chabiba quant à l’avenir du pays dont la situation est marquée par une série de régressions et de violations portant atteinte aux droits et acquis des citoyens. 

​Communiqué final de la session du Comité central de la Chabiba

Après avoir rappelé en particulier l’importance du discours prononcé par le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, à l’ouverture de la session « Les chevaliers de la liberté, les martyrs de la Jeunesse Ittihadia », le communiqué final du comité central de la Jeunesse Ittihadia rendu public à l’issue de cette session s’est axé sur 9 points essentiels.
1-La Jeunesse Ittihadia  poursuit sa lutte pour instaurer une Monarchie parlementaire où le Roi règne et ne gouverne pas.
2-  Adhère pleinement à la lutte de la modernisation et de la démocratisation de la société en vue de contrecarrer deux types de cultures antidémocratiques et antimodernistes représentées par la culture traditionnaliste makhzénienne et  celle de la droite religieuse.
3- La Chabiba reste engagée en permanence dans la lutte pour les causes nationales  du Maroc  notamment  la question du Sahara marocain  dans les différentes manifestations tant au niveau régional qu’international, tout en mettant l’accent sur la nécessité d’une large mobilisation dans le but d’affronter les ennemis de l’intégrité territoriale. 
4-  Attire l’attention sur une  situation sociale consécutive aux décisions irréfléchies du gouvernement et qui sont enveloppées dans des slogans d’une réforme qui ne signifie rien d’autre que d’hypothéquer le Maroc entre les mains des instances financières mondiales. 
5-Exprime sa préoccupation quant à la détérioration du niveau du discours politique initié par les dirigeants du parti majoritaire au sein du gouvernement vu leur incapacité à assumer l’importance des responsabilités qui leur incombe dans un contexte marocain et régional qui n’a pas été sans influer sur la volonté populaire libre et consciente des citoyens.    
6- Affirme que tous les plans de réforme que le gouvernement cherche à imposer qui vont dans le sens des mesures et recommandations du Fonds monétaire international concernant la Caisse de retraite et la Caisse de compensation  n’ont d’autre portée que celle de geler les opportunités de l’emploi et la paupérisation des classe populaires et en particulier la jeunesse de même que l’atteinte à leur droit à une vie digne.
7-  Relève que les jugements prononcés à l’encontre des étudiants basistes à Fès sont très sévères et demandent leur révision en rapport avec la situation des étudiants tout en veillant à garantir un procès juste.
8- Considère que l’arrestation de deux jeunes filles à Inzegane et leur poursuite de la part du ministère public à cause de leur mode vestimentaire constitue une nouvelle  dégradation affectant les droits de l’Homme et une régression des libertés individuelles garanties par la Constitution sachant que le droit marocain ne définit pas les critères attentatoires ou non à la pudeur publique. 
9-Recommande  la nécessité de reprendre la publication du journal Annachra en tant que tribune d’information jeune exprimant les positions de la Chabiba sur les différentes questions nationales et internationales.

Larbi Bouhamida
Mercredi 24 Juin 2015

Lu 347 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés