Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Dix entreprises en lice pour le meilleur projet vert de l'année




​Dix entreprises en lice pour le meilleur projet vert de  l'année

Dix entreprises ont présenté, jeudi à Casablanca, leurs projets dans le cadre de la compétition "Meilleur projet vert de l'année 2018", baptisé "la Demo day elevator pitch", conçu par le Centre des très petites entreprises solidaires (CTPES).
Un jury composé de plus de 15 membres de différents secteurs (banques, investisseurs, business Angel, crowdfunding) évaluera ces projets, alors que le projet primé sera annoncé lors de la rencontre annuelle du CTPES, qui se tiendra sous le thème "Accompagnement entrepreneurial : quel modèle?".
Dans une déclaration à la MAP, le directeur exécutif du CTPES, Youssef Rami, a souligné que dans le cadre de sa mission de promotion de l'entrepreneuriat auprès des jeunes, le CTPES s’est associé au programme Switchmed de l’Union européenne, basé à Barcelone, pour la 2ème année, afin de rapprocher les jeunes éco-entrepreneurs des différents acteurs de financement vert au Maroc.
Ce programme, étalé sur 5 mois, a permis la mise à jour de la cartographie des acteurs de financement verts au Maroc et l’identification les acteurs financiers et les opportunités de financement pour les éco-entrepreneurs, la réalisation de séances de coaching sur l’accès au financement vert au profit de projets sélectionnés parmi plus d’une cinquantaine qui ont répondu à l’appel de projets, ajoute la même source.
Plusieurs tables rondes seront tenues à cette occasion, portant notamment sur "L'accompagnement entrepreneurial au Maroc, quels enseignements", "Les objectifs de développement durable, l’entrepreneuriat et l’innovation" et "le Panorama de l'entrepreneuriat en France" et "Le Centre des très petites entreprises solidaires : vecteur d’insertion".
Le Centre vise la promotion de l’auto-emploi à travers la création de très petites entreprises, afin de lutter contre la précarité. Il se positionne ainsi en tant qu’organe national dédié au développement de la TPE. Ce concept est innovateur dans la mesure où il permet de mettre à la disposition des jeunes un système intégré d’accompagnement.


 

Libé
Lundi 26 Novembre 2018

Lu 208 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.