Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Développement des compétences dans les secteurs de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement

Signature à Rabat d’une convention entre le ministère de l’Education nationale et la Coalition marocaine pour l’eau




Une convention de partenariat portant sur le développement des compétences dans les domaines de l’eau, de l’environnement et de l’assainissement a été signée récemment à Rabat, entre le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle - Département de la formation professionnelle (DFP) et la Coalition marocaine pour l’eau «COALMA».
Cet accord vise la mise en place d’un cadre de partenariat entre les deux parties dans le domaine de la sensibilisation et permettra au ‘DFP’ de bénéficier de l’expertise de la COALMA pour le développement des secteurs de l’Eau, de l’environnement et de l’assainissement, vu l’impact positif que ces actions auront sur l’économie nationale et sur sa transition en économie verte et intégrée, indique-t-on dans un communiqué. Et ce par le biais de la réduction des effets sur l’environnement des activités économiques et humaines et la contribution à la préservation, à la valorisation et au rétablissement de la qualité ainsi que la lutte contre les changements climatiques, a précisé la même source.
Pour atteindre les objectifs de cette convention, la COALMA mettra son expertise à la disposition du ‘DFP’ pour appuyer la réalisation des programmes élaborés par le ‘DFP’ en partenariat avec la CGEM, les fédérations professionnelles et secteurs publics chargés de l’eau et de l’environnement dans ce domaine.  
Cette convention s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le Maroc pour la consécration du développement durable et sa déclinaison dans les politiques publiques en tant que valeur fondamentale partagée par les différentes composantes de la société, a-t-on indiqué. « Des efforts couronnés par l’organisation, par notre pays, de la Cop 22, sachant que le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle a participé aux activités de cette conférence, et ce en application des résultats de la Cop 21, en particulier l’article 12 de l’Accord de Paris », a rappelé le document. Et de noter que cet article « a appelé les Etats membres à prendre les mesures nécessaires pour développer l’éducation et la formation dans les domaines en relation avec les changements climatiques, sensibiliser le citoyen quant à l’importance de la contribution publique à ce niveau et faciliter l’accès à l’information dans ce domaine ».
Cette convention s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la formation professionnelle 2021 qui vise l’adéquation de l’offre de formation avec les besoins du tissu économique, y compris les métiers en relation avec les changements climatiques.  
Dans ce cadre, a ajouté le communiqué, le Département de la formation professionnelle (DFP) a procédé au lancement d’une étude sectorielle dans les domaines de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement pour définir les besoins en compétence dans ce domaine et à l’élaboration des guides des professions et des métiers, des référentiels des métiers et des compétences et à la mise en place de programmes de formation dans ce domaine. 

Lundi 30 Janvier 2017

Lu 578 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.