Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Déficit budgétaire de 3 MMDH à fin avril




​Déficit budgétaire de 3 MMDH  à fin avril
La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 3 milliards de dirhams (MMDH) à fin avril 2020, contre un déficit budgétaire de 15,5 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), relevant du ministère de l'Economie et des Finances et de la Réforme de l'administration.
Ce déficit tient compte d'un solde positif de 22,2 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l'Etat gérés de manière autonome (SEGMA), précise la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances publiques d'avril 2020.
Les recettes ordinaires brutes se sont établies à 92,4 MMDH contre 80,2 MMDH à fin avril 2019, en hausse de 15,2%, relève le bulletin, expliquant cette hausse par l’augmentation des recettes non fiscales de 339,9% et des droits de douane de 4,8%, conjuguée à la baisse des impôts directs de 5,8%, des impôts indirects de 2,1% et des droits d’enregistrement et de timbre de 7,8%, rapporte la MAP.
Par ailleurs, les dépenses émises au titre du budget général ont été de 135,6 MMDH à fin avril 2020, en hausse de 3% par rapport à leur niveau à fin avril 2019, en raison de l’augmentation de 8,2% des dépenses de fonctionnement, de 23,5% des dépenses d’investissement et de la baisse de 21,7% des charges de la dette budgétisée.
A fin avril 2020, les engagements de dépenses, y compris celles non soumises au visa préalable d’engagement, se sont élevés à 234,2 MMDH, représentant un taux global d’engagement de 39% contre 44% à fin avril 2019, souligne la même source, notant que le taux d’émission sur engagements a été de 78% contre 71% un an auparavant.
S'agissant des recettes des comptes spéciaux du Trésor, elles ont atteint 68,4 MMDH, alors que les dépenses émises ont été de 46,5 MMDH, portant le solde de l’ensemble des comptes spéciaux du Trésor à 21,9 MMDH.
Le bulletin fait également ressortir que le compte d'affectation spéciale intitulé "Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus Covid-19" a enregistré des recettes pour 32,2 MMDH et des dépenses pour 6,7 MMDH.
Les recettes des services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA) ont atteint, de leur côté, 656 millions de dirhams (MDH) à fin avril 2020 contre 563 MDH un an auparavant, en hausse de 16,5%, tandis que les dépenses émises ont été de 297 MDH contre 156 MDH, en augmentation de 90,4%.

Lundi 18 Mai 2020

Lu 484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif