Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d’un mois d’août fou de foot




Le ballon rond aura rarement autant tourné en plein été... Coronavirus oblige, les coupes européennes reprennent à partir de mercredi et jusqu’à la fin du mois d’août dans des formats d’une densité inédite promettant spectacle mais aussi chaleur et embouteillages calendaires. Quel plateau royal ! Neymar, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi aux prises en plein mois d’août: le casting est aussi improbable que rêvé, tant cette période en football est beaucoup plus souvent synonyme de reprise des championnats nationaux que d’épilogue haletant des Coupes d’Europe.
Mais le coronavirus a rebattu les cartes. Reportée mi-mars, la fin des phases finales de Ligue des champions et de Ligue Europa a été reprogrammée tout au bout de cette saison 2019-2020 à rallonge, pour laisser aux ligues nationales le temps de terminer leurs championnats dans le respect des contraintes sanitaires... et sauver aussi les juteux droits télévisés de la C1, produit phare de l’UEFA. C’est donc juste avant la rentrée que les matches les plus attendus de la saison s’égrèneront, à un rythme effréné devant mener à la grande finale de la C1, prévue le 23 août au stade de la Luz de Lisbonne (Portugal), deux jours après celle de la Ligue Europa (Cologne, Allemagne), et une semaine avant celle de la Ligue des champions féminines (Saint-Sébastien, Espagne).
Le fan de la fameuse Coupe aux grandes oreilles n’aura pas que son calendrier à revoir, mais bien toutes ses habitudes. A partir des quarts, exit les confrontations en matches aller-retour, exit les buts qui comptent double à l’extérieur, exit les “remontadas” et place au fameux tournoi final à 8 (“Final Eight” à l’anglaise) et ses matches couperets sur terrain neutre. Après les derniers huitièmes qui restent à jouer cette semaine, et notamment Juventus-Lyon vendredi, direction Lisbonne pour les huit dernières équipes qualifiées en C1 (12-23 août), et l’Allemagne pour leurs homologues de C3 (10-21 août). Les dames iront elles dans le Pays basque, entre Bilbao et Saint-Sébastien (21-30 août). En vase clos, et sans supporters dans les stades.
Ce qui offre un programme jamais vu, avec quasiment tous les jours du mois d’août une rencontre majeure du gotha européen, sans discontinuer! “Passionnant et riche en émotions” pour le président parisien Nasser Al-Khelaïfi, “pas mal” pour Zinédine Zidane, l’entraîneur du Real Madrid, ce format novateur va bouleverser le paysage. “La forme du jour sera décisive”, relevait récemment l’entraîneur du Bayern Munich Hansi Flick, conscient que la préparation des clubs diffèrera du tout au tout, entre ceux dont les championnats viennent à peine de se finir (Italie), ceux qui ont terminé depuis quelque temps (Allemagne) et ceux qui n’ont jamais repris (France).
Cette préparation sera cruciale, tant le rythme aoûtien s’annonce effréné. Entre le 5 et le 23 août, en l’espace de 19 jours à peine, comptez la bagatelle de 26 matches au programme de la C1 messieurs et de la C3. Et ce, sans compter les rencontres des tours préliminaires de l’édition suivante, qui démarrent en parallèle! Pour le Bayern Munich ou Barcelone, à titre d’exemple, le parcours jusqu’au trophée imposera de briller successivement le 8 (8e retour), le 14 (quart), le 19 (demie) et le 23 août. Il faudra aussi faire avec un thermomètre très élevé, facteur majeur de l’été. “Nous savons que la chaleur va être écrasante à partir de maintenant”, avait alerté Zidane il y a quelques semaines, à l’aune d’un mois de juillet où la Liga abordait son sprint final.

​Cinq mois plus tard : Le tennis pro redémarre sous haute surveillance

Une compétition discrète, mais scrutée : après cinq mois d'interruption en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, le tennis professionnel reprend sous haute surveillance avec le tournoi WTA de Palerme, à quelques semaines d'un délicat enchaînement US Open/Roland-Garros. 8 mars: c'est la date à laquelle remontent les derniers matches officiels sur les circuits professionnels, en l'occurrence deux finales dames, à Lyon, en France, et à Monterrey, au Mexique.
Depuis, plus de son et plus d'image, exhibitions en tous genres mises à part, à cause de la crise sanitaire mondiale qui chamboule complètement la saison 2020. Le prestigieux tournoi californien d'Indian Wells a été le premier à être annulé début mars. Ont suivi le report à l'automne de Roland-Garros (27 septembre-11 octobre) et l'annulation historique de Wimbledon, en plus des suspensions à rallonge des circuits ATP et WTA.
Si on sait désormais qu'aucun tournoi n'aura lieu en Chine d'ici la fin de l'année, la lumière est réapparue mi-juin, quand l'US Open a acté son maintien à ses dates initiales, à partir du 31 août, mais à huis clos et amputé de ses qualifications, et que WTA et ATP ont fixé une date de reprise en ce même mois d'août, dès le 3 côté dames. Les joueurs doivent eux patienter jusqu'au 22.

Mardi 4 Août 2020

Lu 594 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:20 Tadej Pogacar bouscule l'histoire du Tour de France

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:19 Premier League: Liverpool mate Chelsea

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:18 Jawad Yamiq proche du Getafe