Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​C’est parti pour le raid “Sahraouiya”




Le raid solidaire au féminin "Sahraouiya", qui a démarré ce week-end à Dakhla, est un événement "exceptionnel" tenu dans une région "extraordinaire" considérée comme la perle du Maroc et de ses provinces du Sud, a affirmé la triple championne du monde, Nezha Bidouane.
En tant que marraine de la deuxième année consécutive de l'événement, Bidouane, également présidente de l'association "Femme, réalisations et valeurs" et de la Fédération Royale marocaine Sport pour tous, a un conseil pour celles qui vont tenter l'aventure cette année : surtout bien profiter de cette belle expérience sportive et humaine, placée sous le signe de la solidarité et du partage.
Dans un entretien à la MAP, Bidouane encourage les "raideuses" à profiter pleinement de l'événement, avec ses différentes disciplines (course d'orientation, trail de nuit, canoë, VTT), mais aussi du cadre paradisiaque où se déroulent sur six jours les épreuves de cette édition, entre mer et désert.
"Dakhla est vraiment géniale, c'est la perle du Maroc", affirme cette athlète de haut niveau qui a eu un coup de cœur pour cette région magnifique et Sahraouiya dès sa première participation au raid.
Sahraouiya lui a permis, dit-elle, de découvrir une autre manière de pratiquer le sport.
"C'est vrai j'ai pratiqué une discipline qui m'a valu une renommée mondiale, mais là c'est une discipline de partage, de solidarité et d'aide, qui permet aussi de montrer les valeurs du sport, le courage, la patience, à travers les différentes étapes et difficultés du parcours", a relevé cette spécialiste des 400 mètres haies.
L'année dernière, le raid a permis de soutenir notamment l'action de son association : "Femme, réalisations et valeurs" qui, de son côté, appuie lors de cette édition l'Association Avenir qui s'occupe des enfants atteints de cancer, relève Bidouane qui insiste sur le caractère "exceptionnel" de cet événement solidaire, célébrant la femme et l'enfance.
Portée par l'action solidaire et sociale, l'édition 2016 de Sahraouiya vise à aider les associations marocaines œuvrant pour le soutien aux femmes en situation vulnérable et de précarité à concrétiser leurs projets.
 Si au départ du raid on retrouve des athlètes reconnues, à l'instar des Marocaines Zhor Elkamch, Kabira Legmiri et Soltana Ait Hemmou, et bien d'autres venant d'autres pays, Sahraouiya reste accessible aux débutantes, "avec bien sûr un minimum de pratique sportive et d'effort physique", fait remarquer Bidouane, notant que l'année dernière il y avait des femmes de Dakhla qui n'ont jamais pratiqué de sport et ont pourtant participé.
Outre Bidouane, deux autres marraines représentent "Sahraouiya" dans sa deuxième édition : Aicha Ech-chenna, présidente de l'Association Solidarité Féminine, qui avait aussi parrainé l'édition précédente, et, pour la première fois, Sara Chafak, la Maroco-Finlandaise élue en 2012, Miss Finlande.
Placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, "Sahraouiya" est organisé par l'Association Lagon Dakhla, pour le développement du sport et l'animation culturelle, en collaboration avec l'Agence de communication OLDakhla Consulting, et sous l'égide de la Fédération Royale marocaine de sport pour tous.

Lundi 18 Avril 2016

Lu 162 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés