Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Bisbilles maroco-espagnoles à propos du séjour de Zapatero à Dakhla




​Bisbilles maroco-espagnoles à propos du séjour de Zapatero à Dakhla
Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, aurait récemment boycotté un séminaire sur la médiation en Méditerranée qui  s’inscrivait dans le cadre des activités organisées par l’Exécutif ibérique à l’occasion de la présence de l’Espagne au Conseil de sécurité onusien en tant que membre non permanent jusqu’à 2016.
Le quotidien El Mundo a donné sa propre explication de l’absence du ministre marocain à ce séminaire auquel devrait prendre part le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel García-Margallo. Il a tout bonnement écrit que Mezouar aurait boycotté cette activité à cause des  critiques acerbes que le ministre espagnol avait adressées à José Luis Rodriguez Zapatero, ancien chef du gouvernement espagnol pour avoir participé au Forum de Crans Montana qui s'est tenu récemment à Dakhla. Il avait affirmé lors d’une conférence de presse conjointe avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, tenu le jeudi 12 mars, que Zapatero se serait rendu  à Dakhla à titre personnel.
« Pour avoir utilisé un ton pareil, le ministre des Affaires étrangères, José Manuel García-Margallo, en a payé le prix», a souligné le quotidien espagnol. Et d’expliquer que « quelques heures avant le début de l’activité, Mezouar a annulé sa visite prétextant des «problèmes d’agenda ». García-Margallo a donc décidé de se rendre à Barcelone pour donner une conférence au «Círculo Ecuestre ». Les Affaires étrangères ont refusé de répondre aux questions d’El Mundo se rapportant aux motifs de l’absence des deux ministres à la cérémonie inaugurale  de ce séminaire».
Des membres du Parti socialiste espagnol ont vivement critiqué la position de Garcia-Margallo à l’égard du voyage de  l’ancien chef du gouvernement espagnol dans la ville marocaine, tout en s’interrogeant sur les raisons qui poussent Madrid à critiquer les voyages de Zapatero et de passer sous silence celles effectuées par José Maria Aznar. A noter que le Forum Crans Montana, organisé du 12 au 14 mars à Dakhla sous le patronage de S.M le Roi Mohammed VI, avait réuni décideurs, experts et hommes d'affaires africains et internationaux  pour débattre notamment des questions du développement en Afrique. 

Mourad Tabet
Mardi 31 Mars 2015

Lu 793 fois


1.Posté par Belhajilali le 31/03/2015 11:04
Et quand bien même Mezouar aurait délibérément boycotté cette activité pour donner une leçon à l'Espagne,on ne peut que s'en féliciter;la faute du Maroc dans l'affaire de son Sahara ,montée de toutes pièces,a été depuis le début de se laisser marcher sur les pieds et de ne pas payer de la monnaie de sa pièce quiconque conteste nos droits historiques sur nos provinces du sud.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés