Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Baisse drastique du nombre de migrants marocains vers les pays de l’OCDE

Le Royaume classé à la 12ème place des pays d’origine des étudiants internationaux dans l’enseignement supérieur




​Baisse drastique du nombre de migrants marocains  vers les pays de l’OCDE
Après plusieurs années de déclin consécutives au ralentissement économique, l’immigration repart de nouveau à la hausse dans les pays de la conférence de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).
Dans un récent rapport sur les «Perspectives des migrations internationales 2014», publié lundi, l’OCDE révèle que les flux d’immigration permanente dans la zone OCDE ont enregistré une hausse de 1,1% en 2013 et que cette zone compte aujourd’hui plus de 115 millions d’immigrés. Ce qui représente environ 10% de sa population totale.
L’analyse des tendances récentes des migrations internationales, indique que le nombre de Marocains ayant migré vers les pays de l’OCDE suit une tendance baissière depuis 2007. En effet, ils n’étaient qu’environ 69.000 à migrer en 2012, contre 112.000 en 2011, 143.000 en 2009 et 152.000 en 2007. 
Le rapport relève aussi que le nombre d’étudiants au niveau mondial faisant des études hors du pays dont ils sont ressortissants a plus que doublé depuis 2000 pour atteindre 4,5 millions en 2012, parmi lesquels 75% sont inscrits dans des pays de l’OCDE.
D’après les données sur l’éducation réunies dans le cadre de cette étude, le Maroc est le 12ème pays d’origine des étudiants internationaux dans l’enseignement supérieur des pays de l’OCDE entre 2008 et 2012. Après l’Arabie Saoudite (6ème), le Vietnam (7ème), la Malaisie (8ème), les Etats-Unis (9ème), l’Italie (10ème) et le Canada (11ème).
Le Maroc est suivi par la Fédération de Russie (13ème), la République slovaque (14ème) et le Japon (15ème). Tandis que le Top 5 de ce classement est dominé respectivement par la Chine, l’Inde, Allemagne, la Corée et la France.
Plus généralement, on notera que la hausse des flux d’immigration enregistré l’année dernière dans la zone OCDE est loin d’être le principal enseignement révélé dans ce rapport, qui note un grand changement quant à la qualification des immigrés.
En effet, constate le rapport, «le nombre d’immigrés très qualifiés a augmenté de 70% ces dix dernières années, et dépasse aujourd'hui les 31 millions». 
Pour autant, il n’y a pas à se réjouir, puisque la situation de ces derniers au niveau de l’emploi n’a pas vraiment évolué, sinon très peu. 
Sur ce sujet, le rapport indique que «leur taux de chômage reste supérieur à celui de leurs homologues nés dans le pays, et leur taux de déclassement est également supérieur de 50%». 
Ce n’est pas tout. «Dans l’ensemble, la crise a frappé particulièrement les immigrés: sur les 15 millions de chômeurs supplémentaires dans l’OCDE depuis le début de la crise, environ 1 sur 5 est né à l’étranger», poursuit le rapport.
Autre aspect abordé dans le rapport, celui des migrations de travail qui «ont également diminué de façon continue depuis le ralentissement économique, reculant de 12% en 2012». Les données recueillies par l’organisation suggèrent que «cette baisse a été particulièrement notable dans l’Espace économique européen, où les migrations de travail ont reculé de presque 40% entre 2007 et 2012».
Notons aussi que le nombre de demandes d’asile a progressé de 20% en 2013 dans cette zone.
Plus généralement, l’OCDE estime que les évolutions du paysage migratoire exigent aujourd’hui un aménagement des politiques actuelles. L’organisation appelle, par ailleurs, à investir dans l’intégration des immigrés sur le marché de travail, soulignant que le défi le plus important à relever consiste à libérer pleinement leur potentiel. Et préconise la mise en place des systèmes avisés de gestion des migrations de travail. 

Alain Bouithy
Jeudi 4 Décembre 2014

Lu 528 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés