Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Appel au soulèvement général dans les camps de Tindouf

Nouvelle sortie médiatique des jeunes pour le changement




​Appel au soulèvement général dans les camps de Tindouf
Le Mouvement des jeunes pour le changement vient d’appeler les populations des camps de Tindouf à se soulever contre la direction du Polisario. Il les a ainsi exhortés à organiser une insurrection et des sit-in pour contraindre les dirigeants corrompus à décamper. Les jeunes qui dénoncent la gabegie et l’incapacité des dirigeants à redresser la situation laissant les populations assoiffées et affamées se débattre dans les problèmes, exigent le départ de cette direction. 
Ils soulignent que les déclarations  de retour à la guerre  faites par certains dirigeants du Polisario ne sont qu’un leurre destiné à détourner l’attention des populations de leurs préoccupations quotidiennes et une fuite en avant de ces dirigeants auxquels les commanditaires algériens n’ont pas encore indiqué la marche à suivre dans les circonstances actuelles marquées par les scandales de détournements d’aides humanitaires et de trafics de tous genres bénis par Mohamed Abdelaziz et ses proches. 
Par ailleurs, l'Union des avocats arabes (UAA) a affirmé,  dimanche à Laâyoune, son soutien au Plan d'autonomie des provinces du Sud du  Royaume. 
Dans le communiqué final et le projet de recommandations ayant sanctionné  les travaux de cette session organisée par l'Ordre des avocats près les Cours  d'appel d'Agadir et de Laâyoune, sous le thème. "La sécurité panarabe: réalité  et espoirs", l'UAA a souligné que le projet d'autonomie constitue une  plateforme juridique réaliste pour résoudre le conflit artificiel autour du  Sahara.
Cette proposition, largement saluée sur le plan international, concrétise  la souveraineté nationale du Maroc sur ses provinces  du Sud, indique l'UAA, se disant déterminée à œuvrer ardemment et depuis sa  position, pour soutenir l'unité des pays arabes et leur souveraineté sur leurs  propres territoires et appuyer les efforts de résolution des conflits  artificiels provoqués entre pays arabes, d'une part, et pays arabes et d'autres  Etats voisins, d'autre part.  
Dans ce sens, l'UAA a réitéré son soutien à la commission de médiation  relevant de l'Union, pour la réouverture des frontières entre le Maroc et  l'Algérie, afin d'instaurer une complémentarité et une coopération économique  entre les deux pays.
Le communiqué final a également condamné les organisations terroristes et les  actions armées dans le monde arabe, notamment en Syrie, en Irak et en Libye,  ainsi que l'agression israélienne barbare contre le peuple palestinien,  appelant les Etats arabes à soutenir le peuple et l'Autorité palestiniens pour  la création d'un Etat sécurisé, avec Al-Qods comme capitale.  
L'UAA a, par ailleurs, appelé à apporter une aide financière au Liban, afin qu'il  puisse prendre en charge les réfugiés syriens fuyant la guerre dans leur pays,  plaidant pour le soutien de l'unité libyenne et du dialogue entre les  différentes parties afin de parvenir à une solution politique ouvrant la voie  pour la paix et la stabilité dans ce pays.  

Ahmadou El-Katab
Mardi 2 Juin 2015

Lu 744 fois


1.Posté par karim le 05/06/2015 21:45
Le conflit entre Alger et Rabat a connu un dénouement inattendu ces derniers mois. Les décideurs ont pris du recul par rapport au dossier du Sahara occidental. Les décideurs algériens ne parlent plus du mouvement du Polisario depuis un bon moment, ce qui a amélioré même un peu les relations entre ces deux pays frères.

Le dénigrement dans la presse est laissé de côté. Le revirement de la position algérienne reste inexplicable pour le moment. Certains observateurs estiment que la maladie de Bouteflika et les affrontements au sommet de l’Etat entre les différents clans de l’Etat algérien a relégué momentanément le dossier du Sahara occidental.

D’autres, par contre, affirment que les décideurs algériens ont peut-être compris qu’ils n’ont rien à gagner dans ce conflit et les dépenses faramineuses que leur coûte l’organisation du Polisario ont sensiblement affecté les caisses, surtout en période de crise économique.

L’autre explication du retrait d’Alger de ce dossier et du probable abandon de la milice et de l’organisation du Polisario, s’explique aussi par les victoires successives réalisées par le Maroc sur le plan diplomatique. En plus des puissances occidentales qui ont affirmé leur soutien indéfectible aux thèses Marocaines, même les pays connus pour leur fervent attachement à la cause Sahraouie ont fini par changer d’avis et de position. Le cas du retrait de l’Uruguay de sa reconnaissance du Sahara occidental dernier est l’exemple le plus édifiant.

Même l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental sera défavorable pour le Polisario. La population des régions sud Marocaines, dont plus 80% sont des Amazighophones, sont contre le Polisario. Cette organisation a échoué d’ailleurs à provoquer un soulèvement armée à maintes reprises. Alger qui veut créer un émirat Arabe au Sud du Maroc pour bannir la langue Tamazight a, apparemment, échoué sur toute la ligne.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs