Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Alléger les souffrances des personnes atteintes d'hémophilie

Célébration à Rabat de la Journée mondiale en vue de conjuguer les efforts des différents intervenants




​Alléger les souffrances des personnes atteintes d'hémophilie
L'Association marocaine des hémophiles (AMH) a célébré, vendredi à Rabat, la Journée mondiale de l'hémophilie dans le cadre de la 8ème édition de son Symposium des valeurs, organisé sous l'égide du ministère de la Santé, sous le thème "Former une grande famille solidaire".
Dans une déclaration à la MAP, le président de l'AMH, Jaouad Chbihi, a indiqué que cette rencontre de deux jours intervient dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l'hémophilie et vise à conjuguer les efforts des différents intervenants en la matière en vue de leur implication dans le processus de traitement de cette maladie, ajoutant qu'au cours de ce symposium, des médecins et des infirmiers mettront la lumière sur les contraintes liées à la prise en charge des hémophiles durant l'exercice de leur mission.
Il a souligné que l'organisation de cette rencontre vise à alléger la souffrance des personnes atteintes d'hémophilie, saluant le rôle important du ministère de la Santé pour faciliter l'accès au traitement et la mise à disposition des médicaments. Il a déploré en revanche que malgré les efforts consentis par ce département, l'enveloppe allouée reste insuffisante pour un traitement adéquat pour tous les patients, notant que cette célébration constitue l'occasion propice pour sensibiliser les décideurs politiques, les professionnels de la santé et les malades afin d'améliorer l'accessibilité à des traitements de qualité. Pour le responsable du Centre de traitement de l'hémophilie relevant du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Sina, le Pr Mohamed El Khorassani, la tenue de cette rencontre, dédiée aux malades, à leurs familles et aux professionnels de la santé, vise à mettre en évidence la situation actuelle de cette maladie au Maroc, ajoutant qu'actuellement, l'hémophilie est inscrite dans un plan national, piloté par le ministère de la Santé.
Il a par ailleurs noté l'existence de centres de référence universitaire et des médecins formés prodiguant des soins de proximité dans plusieurs villes, relevant qu'un programme de traitement à domicile a été développé afin qu'un membre de la famille ou le malade lui-même peuvent administrer le traitement adéquat pour prévenir les séquelles irréversibles, essentiellement articulaires. 
L'hémophilie est une maladie hémorragique constitutionnelle liée à un déficit en facteurs de coagulation, qui touche uniquement les garçons. 

Mercredi 22 Avril 2015

Lu 294 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés