Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Al Omrane améliore son chiffre d'affaires de 24% en 2021


Libé
Vendredi 1 Juillet 2022

 Le chiffre d'affaires du groupe Al Omrane s'est établi à 4,1 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, en progression de 24%, a indiqué le président du Directoire du Groupe Al Omrane, Badre Kanouni.

Cité dans un communiqué d'Al Omrane sur la tenue du Conseil de surveillance du Groupe, M. Kanouni a fait savoir que l'investissement mobilisé a atteint 4,48 MMDH, permettant ainsi de mettre en chantier 18.769 unités et d'en achever 20.373 en propre et avec les partenaires.

Au niveau des activités de restructuration et de mise à niveau urbaines, les travaux ont profité à 96.173 familles au niveau des achèvements et 79.146 familles pour les mises en chantier, rapporte la MAP.

Concernant le plan d'action pour l'année 2022, M. Kanouni a souligné que malgré le contexte sanitaire qui perdure, le Groupe prévoit un chiffre d’affaires en progression à 4,25 MMDH, de même pour les investissements qui devraient atteindre 4,54 MMDH.

Ces derniers permettront la programmation de la mise en chantier de 18.581 unités de production nouvelle en propre et avec les partenaires et de 60.864 unités de mise à niveau urbaine. Pour l’achèvement, ce sont 22.818 unités de production nouvelle qui seront réalisées et 80.211 unités de mise à niveau urbaine.

Le Conseil de surveillance du Groupe Al Omrane s'est tenu mercredi sous la présidence de Fatima Ezzahra El Mansouri, ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville et vice-présidente du Conseil de surveillance du Holding Al Omrane, pour apprécier le bilan de l'année 2021 et le plan d'action pour 2022.

Ont également pris part à cette réunion, les membres du Conseil de surveillance, notamment Nizar Baraka, ministre de l'Equipement et de l’Eau, Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Awatif Hayar, ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Abdellatif Zaghnoun, directeur général de la CDG, Dounia Taarji, présidente du Fonds Hassan II, Abderrahmane Semmar, directeur des entreprises publiques et de la privatisation, ainsi que Khalid Safir, wali, directeur général des Collectivités territoriales, et plusieurs représentants des départements concernés.


Lu 1059 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS