Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Aide de 106.000 euros au profit des victimes des inondations

La Commission européenne met la main à la poche




​Aide de 106.000 euros au profit des victimes des inondations
Le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO), a octroyé un montant de 106.000 euros à la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge  afin de répondre aux inondations ayant touché de larges zones du Sud du Maroc,  indique lundi un communiqué de la Délégation de l'Union européenne au Maroc.
Ce financement qui fait suite à un appel émis par l'organisation pour  fournir une assistance immédiate, permettra d'apporter une assistance à 5.500  personnes (1100 familles) ainsi que des articles non-alimentaires tels des  couvertures, matelas et ustensiles de cuisine, précise la Délégation. 
Cette contribution aidera aussi à reconstituer les stocks de base du  Croissant-Rouge marocain et à pourvoir les premiers soins et un soutien  psycho-social aux personnes affectées dans les zones de Souss-Massa-Draa et de  Guelmim-Smara.
Rappelant les dégâts causés par ces inondations, la Délégation indique que  les pluies récentes ont été particulièrement intenses et que davantage de pluie  et d'éventuelles nouvelles inondations sont attendues au cours des prochaines  semaines, ajoutant que l'Union européenne reste en contact étroit avec les  différents partenaires marocains. Et de rappeler que pour l'année 2014, l'ECHO a signé un accord de  contribution humanitaire de 3 millions d'euros avec la Fédération  internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour soutenir, en cas de  catastrophe, les Fonds de secours d'urgence de la Fédération.
Ces fonds sont principalement attribués aux catastrophes "de petite  échelle", celles qui ne donnent pas lieu à un appel international formel.

Soutien aux réformes 
de la justice et de la  santé

Les réformes mises en œuvre par le Maroc dans le  domaine de la justice et de la santé bénéficieront, elles aussi, d'un nouveau soutien  européen de 1,76 milliard de dirhams selon la même source.
 Deux nouveaux programmes d'appui aux réformes de la Justice et de la Santé  au Maroc d'une enveloppe de 1,76 milliard de dirhams seront signés en 2015, a  indiqué la Délégation de l'UE  dans un communiqué.  
L'UE se propose d'appuyer la réforme ambitieuse du système judiciaire  dévoilée par le Maroc en septembre 2013 avec un programme de 70 millions  d'euros (plus de 770 millions DH), dans  l'objectif d'assurer un accès  équitable à la justice.  
Rappelant que la charte de la réforme du système judiciaire est le fruit  d'une année de dialogue national sur la réforme globale et structurelle de la  justice, l'UE a souligné que ce processus de réforme devrait avoir  d'importantes répercussions tant du point de vue du renforcement de l'Etat de  droit, que du respect des droits fondamentaux ou de l'amélioration du climat  des affaires. 
La réforme de la santé bénéficiera d'une enveloppe de 90 millions d'euros  (plus de 990 millions DH) destinée particulièrement à appuyer la santé de la  mère et de l'enfant, la réduction des écarts entre milieu urbain et milieu  rural, la promotion de la santé des populations à besoins spécifiques, la prise  en charge des maladies non transmissibles, le renforcement des compétences et  la répartition du personnel médical, le renforcement de la gouvernance du  secteur et l'opérationnalisation d'un système d'information unique. 
Ce nouveau don s'ajoute à un appui en cours depuis 2009, de 98 millions  d'euros, qui a permis des avancées notoires en matière d'accès et de qualité  des soins, notamment en milieu rural, au cours de la période 2010-2014,  relève l'UE. Il porte à 188 millions d'euros l'engagement total de l'UE dans le  secteur de la santé depuis 1997.  
Le secteur de la santé a connu des avancées ces dernières années  avec l'adoption de nombreuses mesures visant le renforcement de l'accès  équitable aux soins de santé à travers tout le territoire, et l'amélioration de  la qualité des soins, ajoute le communiqué, notant que la réforme  constitutionnelle de 2011 a consacré le droit fondamental de l'accès à des  soins de santé de qualité. 
 

MAP
Jeudi 18 Décembre 2014

Lu 82 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés