Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​36 morts dans des combats et des raids aériens dans le sud du Yémen

Deux membres présumés d'Al-Qaïda tués dans une attaque de drone




​36 morts dans des combats et des raids aériens  dans le sud du Yémen
Au moins 36 personnes ont été tuées dans le sud du Yémen dans des raids aériens de la coalition conduite par l'Arabie Saoudite et des combats entre partisans et adversaires du chef de l'Etat, ont indiqué vendredi des sources concordantes.
Des avions de combat de la coalition ont lancé une série de raids nocturnes contre un convoi de la rébellion chiite qui faisait route vers un secteur proche du détroit stratégique de Bab al-Mandeb, a déclaré à l'AFP un responsable local, Abd Rabbo al-Mihwali.
Selon lui, le convoi attaqué était parti de la base aérienne d'Al-Anad, dans la province de Lahj, pour acheminer des renforts de la rébellion en direction de Bab al-Mandeb, à l'embouchure du Golfe d'Aden et de la mer Rouge, mais aussi vers un quartier d'Aden où se trouve une raffinerie de pétrole.
Les rebelles chiites, dits Houthis, soutenus par des unités militaires restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, poursuivent leur offensive pour s'emparer de l'ensemble du territoire yéménite malgré l'opération militaire lancée le 26 mars par la coalition arabe menée par l'Arabie Saoudite pour stopper cette offensive.
A Taëz (sud-ouest), troisième ville du Yémen, les rebelles tentent depuis jeudi de prendre le contrôle de la 35ème brigade de l'armée, fidèle au président Hadi, donnant lieu à de violents combats qui ont coûté la vie à 16 personnes, dont trois civils, selon une source militaire et des habitants.
Parmi les morts se trouvent 8 rebelles, 3 combattants pro-Hadi et 2 soldats, a indiqué la source militaire alors que des habitants ont fait état du décès de 3 civils, tués par un obus qui s'est abattu dans la nuit sur leur maison.
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a lancé un appel jeudi à un cessez-le-feu immédiat au Yémen, au moment où il commençait à chercher un nouveau médiateur de l'ONU pour trouver une solution politique au conflit.
Par ailleurs, deux membres présumés d'Al-Qaïda au Yémen ont été tués dans une attaque de drone "probablement américain" dans la province de Chabwa (sud), un fief du réseau extrémiste, a indiqué à l'AFP vendredi une source tribale. L'attaque a visé dans la nuit un véhicule "tuant ses deux occupants, des membres d'Al-Qaïda", a ajouté la même source, identifiant l'un d'eux comme étant Khaled Atef, un cousin du chef du réseau dans cette province.
En dépit de la situation très instable au Yémen, les Etats-Unis ont affirmé leur détermination à continuer à combattre Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), considérée par Washington comme la branche la plus dangereuse du réseau extrémiste sunnite.

Samedi 18 Avril 2015

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés