Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​20 rebelles tués dans le sud du Yémen

L'aide humanitaire commence à arriver




​20 rebelles tués dans le sud du Yémen
Vingt rebelles chiites ont été tués dans la nuit et jeudi matin dans le sud du Yémen, dont 14 à Aden dans des raids de la coalition arabe menée par Ryad, selon des sources militaire et paramilitaire.
 "Quatorze (rebelles) Houthis ont été tués dans une série de huit raids de la coalition lancés tôt le matin contre leurs positions près de Dar Saad", à l'entrée nord de la ville d'Aden, a déclaré à l'AFP une source au sein des forces fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi.
 "Certains parmi les Houthis ont fui après ces raids en direction de Lahj", plus au nord, a ajouté cette source.
A Dhaleh, ville au nord d'Aden, des combattants sudistes soutenant M. Hadi ont tendu, dans la nuit, une embuscade à des combattants Houthis, en tuant six, a affirmé à l'AFP l'un des chefs du Mouvement autonomiste sudiste, Nasser al-Chaïbi.
Près d'Ateq, capitale de la province de Chabwa (sud), le camp militaire de Morra, où sont installés des militaires fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh et alliés aux Houthis, a été visé à minuit par un raid aérien de la coalition, a indiqué un responsable provincial, sans être capable d'avancer un bilan de l'attaque.
Les combats entre partisans et adversaires du président Hadi se concentrent actuellement dans le sud et plus particulièrement à Aden, la deuxième ville du Yémen.
Par ailleurs, deux premiers bateaux d'aide humanitaire sont arrivés mercredi dans le sud du Yémen, où les combats font un nombre grandissant de victimes civiles, deux semaines après le début des raids de la coalition arabe.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a revu à la hausse le bilan des victimes des violences au Yémen, à 643 morts et 2.226 blessés depuis le 19 mars.
Les combats entre partisans et adversaires du président Abd Rabo Mansour Hadi se concentrent actuellement sur Aden, la deuxième ville du Yémen. Au moins 22 personnes y ont été tuées et 70 blessées, pour la plupart des civils, mercredi dans des bombardements rebelles, selon des sources locales.
 Plus à l'ouest, des avions de la coalition militaire arabe ont mené un raid contre une position tenue par les rebelles chiites Houthis et leurs alliés, des militaires fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, faisant 17 morts, selon une source militaire.
 Aden est le fief des partisans du président Hadi, qui a été contraint de quitter le Yémen sous la pression de ses adversaires.
 Dans cette grande ville portuaire du sud, Médecins sans frontières (MSF) a réussi à acheminer 2,5 tonnes de matériel médical, la première cargaison d'aide depuis le lancement le 26 mars de l'intervention militaire dirigée par Ryad contre les Houthis.
 Un bateau de la Croix-Rouge transportant du matériel et du personnel médical a également accosté mercredi à Aden, mais le matériel est resté bloqué à bord en raison de combats, selon le porte-parole de la coalition arabe.

Vendredi 10 Avril 2015

Lu 198 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés