Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​ Les autorités débloquent la situation de douze associations




​ Les autorités débloquent la situation de douze associations
Les autorités marocaines ont récemment autorisé 12 associations dont deux créées par des sympathisants du Polisario, selon une source du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).
Il s’agit, selon elle, de l’Association sahraouie des victimes des violations graves des droits de l’Homme créée en 2005 par des séparatistes de l’intérieur dont Brahim Dahan et Djimi Ghalia, et d’une autre association qui a vu le jour récemment. 
Cette reconnaissance intervient suite à une recommandation adressée par le CNDH aux ministres de l’Intérieur et  de la Justice et des Libertés les exhortant à octroyer des récépissés définitifs aux  associations qui ont réuni toutes les conditions requises et exigibles par la loi.
Selon la même source, le cas des 12 associations reconnues par le ministère de l’Intérieur n’est, en fait, qu’une première phase et « qu’il y aura d’autres initiatives allant dans le même sens ».
Les récépissés définitifs délivrés ne concernent pas seulement des associations opérant dans les provinces du Sud, mais concernent également d’autres régions et villes dont Tiznit, Ouarzazate, Khénifra, Errachidia, Mdiq, Azilal, Jerada, Essaouira et Marrakech.
« Notre vision au CNDH repose sur le principe du respect du droit d’association régi par le Dahir de 1958 tel qu’il a été modifié depuis lors, et s’il y a dérapage ou violation de la loi, les autorités pourraient recourir à la justice pour trancher le litige en conformité avec les dispositions de l’article 12 de la Constitution de 2011 », a précisé la même source. Ledit article dispose, en effet, que « les associations de la société civile et les organisations non gouvernementales se constituent et exercent leurs activités en toute liberté, dans le respect de la Constitution et de la loi. Elles ne peuvent être dissoutes ou suspendues, par les pouvoirs publics, qu’en vertu d’une décision de justice ».
A noter que le CNDH a préparé un mémorandum sur la liberté d’association au Maroc qu’il va rendre public prochainement. Il s’inscrit dans le même esprit de la Constitution, à savoir le renforcement des garanties de la liberté d’association. 

Mourad Tabet
Vendredi 13 Mars 2015

Lu 333 fois


1.Posté par jawad le 12/03/2015 19:46
Quel culot, dire que des énnemis de l'intégrité territoriale osent profiter de la démocratie marocaine pour mieux combattre les intérêts du pays ou ils vivent et qu'il détestent pourtant pour beaucoup d'entre eux. Allant même jusquà préferer le pays voisin de l'est dans leur coeur. Il est probable que ces associations pro polissario soient manipulées d'une manière ou d'une autre par le polissario ou l'Algérie.Je doute que ces sympathisants du polissario puissent réaliser un jour qu'ils ne bénéficieront jamais de tels droit dans les camps de Tindouf ou même dans la prétentue RASD, toujours promptes à donner des lecons de démocratie au Maroc mais sans dabord balayer devant leur porte. Les droits impliquent aussi des devoirs et à mon avis la nationalité marocaine ne devrait pas être donnée à quelqu'un qui combat ouvertement l'intégralité du Royaume. Quand aux autres associations , je ne vois aucun problème à leur reconnaissance pour autant qu'elles respectent les loies marocaines et ne causent pas de troubles à l'ordre public.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs