Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

insolite




insolite
Peintre millionnaire à 9 ans

On le surnomme “Mini Monet”, car son style rappelle étrangement celui de l’artiste défunt.
A 9 ans, Kieron Williamson est sur le point de devenir millionnaire après avoir vendu sa dernière collection de 24 toiles, pour près de 31 700 euros, lit-on sur The Daily Mail.
Ses tableaux de paysages ont été achetés par téléphone et par internet par des acheteurs du monde entier, en un temps record de 15 minutes.
Pourtant, le petit génie ne prend des leçons de peinture que depuis 2008. Il a débuté pendant un voyage de famille dans le Devon et dans les Cornouailles - avant ce grand tournant, il se limitait à colorier des dinosaures que ses parents avaient dessiné pour lui.
Depuis, ses œuvres font sensation dans le monde, certaines se vendent à plus de 12000 euros la pièce. Parmi les dernières vendues, deux paysages à 44 260 euros chacun. D’autres œuvres plus mineures, exécutées au pastel - elles ne lui ont pris que  quelque minutes - sont parties à 7 600 euros.
Son art est arrivé sur le marché pour la première fois en 2009, lorsque 19 de ses peintures sont parties dans une vente aux enchères, pour environ 18 000 euros.
En juillet 2010, il a exposé 33 de ses peintures à l’huile, à l’aquarelle ou au pastel. Celles-ci se sont vendues en moins d’une demi-heure pour un montant de 190.000 euros. Des acheteurs sont venus de l’Arizona, de New York, ou d’Afrique du Sud pour se les arracher. Certains fans ont même campé à l’extérieur de la galerie pendant 48 heures pour être sûr de ne rien manquer de la vente, pendant que d’autres enchérissaient par téléphone depuis Tokyo, le Canada ou l’Allemagne.
Sa vente record? Une toile du port de Mevagissey dans les Cornouailles, vendue à 54 000 euros. C’est une compagnie d’assurance qui se l’est offerte, et le tableau est désormais exposé dans la salle du conseil.
Avant de rencontrer un tel succès, Kieron vivait avec sa famille dans un appartement loué à deux pas d’une station d’essence, dans la petite ville de Holt (conté du Norfolk). Mais grâce aux gains du prodige, la famille a pu déménager dans un pavillon à 190 000 euros dans le charmant village de Ludham, en banlieue de Norfolk. C’était l’ancienne demeure de son artiste-idole, Edward Seago.
Cependant, le talentueux garçon ne touchera pas sa fortune avant sa majorité, que ses parents Michelle et Keith gèrent en son nom.

Libé
Lundi 16 Juillet 2012

Lu 539 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs