Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

insolite




Anti-Wall Street

Depuis le 17 septembre dernier, le mouvement Occupy Wall Street ne cesse de prendre de l'ampleur aux Etats-Unis. Dénonçant les abus du capitalisme financier, il a rejoint le mouvement initié en mai dernier par les "indignés" en Espagne. Localisés au parc Zuccotti, à New York, les manifestants américains campent depuis maintenant deux mois pour faire entendre leur voix, et ce même si la municipalité ne leur facilite pas la tâche. Ainsi, la police est venue leur retirer il y a quelques jours leurs groupes électrogènes pour des raisons de sécurité, explique l'AFP.
Heureusement pour eux, les indignés ont rapidement trouvé une parade. Pour continuer à avoir de l'électricité et ainsi alimenter tous les appareils électriques, ils se sont mis... à pédaler ! En installant des dynamos sur des vélos, ils ont pu, en se relayant, continuer à vivre sur le campement, recharger les téléphones et ordinateurs portables tout en se faisant à manger. Et si la police de New York a finalement rendu les groupes électrogènes, le mouvement Occupy Wall Street a pu montrer à quel point il était déterminé.

Perchée sur une grue

Pendant 309 jours, une Sud-Coréenne s'est installée sur une grue surplombant le chantier naval de Busan pour lequel elle est salariée. Son but était d'empêcher la mise en place d'un large plan de licenciements sur le site. Agée de 52 ans, Kim-Jin Suk est finalement descendue jeudi à la suite d'un accord trouvé entre les syndicats et la direction du chantier naval de Hanjin Heavy Industries and Construction. Quatre-vingt quatorze personnes licenciées retrouveront donc le chemin du chantier au plus tard dans un an, et recevront également un dédommagement de 20 millions de wons, soit 1 900 euros. Les grévistes ne feront pas l'objet de poursuites judiciaires.
Depuis le mois de janvier dernier, les collègues de travail de cette quinquagénaire lui faisaient parvenir des vivres via un mécanisme de cordes. Par peur d'un accident, la police s'était refusée à intervenir. Cependant, après un examen médical, Kim-Jin Suk sera arrêtée pour "obstruction d'activité commerciale et entrée sans permission dans une propriété privée", rapporte l'AFP. Hanjin, qui faisait partie des dix chantiers navals les plus importants du monde, a délocalisé une partie de ses activités industrielles aux Philippines.

Libé
Mardi 15 Novembre 2011

Lu 506 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs