Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

ils ont dit




ils ont dit
Fatih Terim (entraîneur de Galatasaray): “Si on avait pu passer à 2-0 tout aurait été différent. On aurait pu marquer un deuxième but. Le but qu’on a encaissé au moment de rentrer aux vestiaires nous a ruinés le moral (...) On n’était pas très bons aujourd’hui, il faut l’accepter. Nous ferons de notre mieux lors du match en Allemagne. (...) Comme Riera était resté très seul à l’arrière, j’ai été obligé de remplacer Sneijder par Amrabat. Je suis très content pour Burak Yilmaz. Il travaille de plus en plus chaque jour. Aujourd’hui encore, après avoir marqué le premier but, il aurait pu en marquer un deuxième, il a eu plein d’occasions. J’espère qu’il continuera de marquer en Allemagne.”

ils ont dit
Jens Keller (entraîneur de Schalke 04): “Nous avons eu des occasions de but. Nous avons commis des erreurs au niveau individuel, qui sont à l’origine du but que nous avons encaissé. Nous aurions pu marquer d’avantage de buts. L’équipe a été un peu tétanisée par l’atmosphère. Nous avons néanmoins réalisé, dans cette ambiance formidable, une performance dont je suis très satisfait.”

ils ont dit
Jordi Roura (entraîneur adjoint du FC Barcelone): “Milan était vraiment bien organisé. En première période, nous avons eu le contrôle du match, mais nous ne nous sommes pas créé autant d’occasions que nous l’aurions voulu. Le résultat est ce qu’il est: c’est un échec, mais ce n’est pas un désastre.”

ils ont dit
Kevin Constant (défenseur de l’AC Milan): “C’est un rêve de gosse: gagner en Ligue des champions contre la meilleure équipe du monde avec en face Messi qui a gagné quatre Ballons d’Or! Mais il faut garder les pieds sur terre, on a un derby très important dimanche contre l’Inter. On sait que les matches les plus difficiles c’est après les grandes victoires comme ça, il ne faut pas s’enflammer. Je ne sais pas si on a joué +à l’italienne+ comme vous dites, mais le Barça a tout le temps le ballon, qu’il joue contre le Real ou contre Manchester: 60 voire 70% de possession de balle. Alors on savait qu’il fallait jouer avec personnalité le peu de ballons qu’on allait récupérer, essayer de les garder, de prendre les espaces, et de les faire sortir pour les contrer.
On n’est pas qualifié, en face c’est Barcelone, ils sont capables de marquer trois ou quatre buts de domicile. Maintenant, on a quand même deux buts d’avance, ce sera à nous à bien gérer cet avantage important. Il faudra être comme ce soir, agressif, comme des lions.”

AFP
Vendredi 22 Février 2013

Lu 132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs