Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

flashs




flashs
Cadavre

Un cadavre a été découvert samedi 25 mai 2013 près de Borj L’baroud à Essaouira. Il s’agit d’un homme bien habillé et âgé de 45 ans. D’après des sources sanitaires, le cadavre ne portait aucune trace d’agression et sa présence sur les lieux remonterait à trois jours.

Sauvetage

La Gendarmerie Royale a secouru, samedi, une ressortissante allemande sexagénaire à bord d'un bateau, battant pavillon bahamien, au large des côtes marocaines.
Selon un communiqué de la Gendarmerie Royale, "le 25 mai vers 17h00, le centre national de sauvetage et de secours a alerté la Gendarmerie Royale pour secourir une personne à bord d'un bateau, battant pavillon bahamien, à 25 milles nautiques de la côte en croisière en Atlantique à destination du port de Casablanca". Un hélicoptère médicalisé de la Gendarmerie Royale dépêché sur les lieux a procédé à l'évacuation de la ressortissante allemande, indique la même source. Suite à cette intervention rapide, la victime, qui a été évacuée sur une clinique à Tanger, a reçu les soins nécessaires et son état de santé s'est stabilisé, souligne-t-on.

Parkinson

Les statistiques ont révélé que 15% du nombre de malades consultés par des neurologues des secteurs privé et public sont atteints par la maladie de Parkinson et des mouvements anormaux, a fait savoir à Marrakech, le chef de service de neurologie au Centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Marrakech, Najib Kissani.
Dans une déclaration à la MAP, en marge des Journées internationales consacrées à la maladie de Parkinson et des mouvements anormaux, M. Kissani a souligné que ces maladies ne sont pas assez bien connues, aussi bien des médecins que du grand public, d'où la pertinence d'organiser ce genre de manifestations scientifiques.
M. Kissani, également président du Laboratoire de neurosciences cliniques et expérimentales, relevant de la Faculté de médecine de Marrakech, initiateur de cet événement scientifique, a affirmé que la médecine de la maladie de Parkinson et des mouvements anormaux souffre au Maroc d'un manque de spécialistes et pose des problèmes au niveau de la prise en charge.

Libé
Mardi 28 Mai 2013

Lu 141 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs