Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Zone touristique intégrée d’Oued Chbika : Lancement des travaux




Après la pose de la première pierre de la zone touristique intégrée d’Oued Chbika, les promoteurs se réjouissent, aujourd’hui, du démarrage, enfin, des travaux.
Les habitants de la région Guelmim-Smara, en général, et ceux de la commune rurale de Chbika, en particulier, commençaient à perdre espoir de voir un jour le joyau touristique qui leur avait été promis en 2009, apparaître dans la zone de Oued Chbika. Ce site sur lequel ils avaient fondé beaucoup d’espoir pour la valeur ajoutée qu’il devait offrir à la région, à travers des centaines de postes d’emploi qu’il permettra de créer et le grand flux touristique qu’il était censé drainer. Ils se réjouissent, aujourd’hui, de voir des engins s’activer jour et nuit sur le site destiné à sortir ce village touristique du néant. Ils recommencent à reprendre espoir de voir se réaliser ce projet qui consiste en la création d’une ville sur Oued Chbika entre la mer et les dunes, ainsi que d’une marina. Fruit d’un partenariat entre la multinationale Orascom Development Holding et CDG Développement, la zone touristique d’Oued Chbika, qui s’étend sur une superficie de 1500 hectares, nécessite un investissement global de 6,8 milliards de DH. Le projet devrait aussi générer 1700 emplois directs et 12.000 emplois indirects. La première phase de ce projet portera sur une superficie de 500 hectares. Elle concerne un programme d’hébergement d’une capacité minimale de 5000 lits en établissements touristiques, 2000 unités résidentielles et des équipements d’accompagnement et de loisirs. La station comprendra, par ailleurs, des boutiques, des restaurants, des espaces destinés à l’artisanat, des centres de sport, SPA, un parcours de golf de 27 trous et une salle de cinéma. L’attrait essentiel de ce site entre mer et désert réside dans sa beauté naturelle qui lui permettra d’offrir un produit touristique culturel à travers la découverte des us et coutumes de la population locale. C’est en misant sur sa position stratégique entre l’océan Atlantique et les dunes du Sahara que les promoteurs de ce projet comptent drainer des milliers de touristes étrangers. 

A.E.K.
Vendredi 25 Mars 2011

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs