Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Zellidja SA affiche une hausse de son résultat net à fin juin




Sur la première moitié de l’exercice 2017, la société de portefeuille, Zellidja, affiche un résultat net de 20,38 millions de dirhams (MDH), en appréciation de 85,3% par rapport à la même période de 2016, selon les indicateurs semestriels de la société cotée en Bourse.
Le Conseil d’administration de Zellidja, récemment réuni à Casablanca, a examiné l’activité de la société au 30 juin 2017 et a arrêté les comptes y afférents, qui laissent apparaître un résultat non courant (RNC) en redressement à 18,17 MDH, contre -2,82 MDH au S1 2016, souligne Zellidja dans une communication financière.
Le RNC est réalisé à travers la cession des titres de participation, relève la société sur son communiqué publié sur le site web de la Bourse de Casablanca, notant que le résultat d’exploitation allège son déficit à -152 mille dirhams (KDH), contre -590 KDH au S1 2016, rapporte la MAP.
Pour sa part, le résultat financier affiche un repli de 31,1% à 2,37 MDH, contre 3,44 MDH une année auparavant.
S’agissant des résultats semestriels des principales filiales, Fenie Brossette affiche un chiffre d’affaires en retrait de 4% à 283 MDH, poursuit la même source.
En revanche, le maintien des marges et la maîtrise des charges ont permis à la société de dégager un EBITDA de 10,5 MDH, en progression de 10,8% par rapport aux six premiers mois de l’exercice écoulé, a-t-elle noté.
Après avoir atteint l’équilibre au 30 juin 2016, le résultat d’exploitation enregistre une amélioration de 2,6 MDH, tandis que le résultat net se situe à -3,9 MDH, contre -5,9 MDH au S1 2016, incluant un RNC de 1,3 MDH.
Pour ce qui est de la filiale Société des Fonderies des plomb de Zellidja (SFPZ), l’année 2017 reste marquée par l’arrêt de l’activité de la fonderie.
Dans ce contexte, le résultat net grève ses pertes pour s’établir à -15,1 MDH, contre -10,1 MDH à fin juin 2016, impacté principalement par les charges financières et les dotations aux amortissements et aux provisions.
En termes de perspectives, Fenie Brossette escompte poursuivre l’effort commercial et la rationalisation de son besoin en fonds de roulement (BFR) pour la réduction de son endettement net.
SFPZ compte, quant à elle, poursuivre ses efforts de prospection auprès d’opérateurs miniers internationaux pour la location de son unité industrielle.
Depuis le début de l’année, le titre Zellidja s’est légèrement apprécié de 3,33%, contre un repli de -18,47% une année auparavant et un retrait de -60,03% depuis 2014.

Jeudi 5 Octobre 2017

Lu 344 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs