Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Zakia Guelzim, plasticienne des couleurs




Zakia Guelzim, plasticienne des couleurs
Souriante, gaie, un brin surexcitée, Zakia Guelzim, née le 5 mai 1984 à Casablanca, a tout d'une femme épanouie.  Il s'agit d'une artiste peintre dont la richesse intellectuelle se répercute sur sa production picturale. Ce qui fait que très rapidement, après un travail ludique dans son atelier, Zakia a découvert sa propre créativité et ses composantes. La diversité est le propre de la nature humaine et cette plasticienne jongle avec les différentes techniques mises à sa disposition : acrylique sur toile de lin, collages, le tout dans un rendu semi-abstractisant où la vie est toujours présente.
La couleur est primordiale pour son tableau. Elle l'utilise à profusion avec cependant une gamme chromatique qu'elle ajuste avec finesse et élégance. Ses sujets sont issus de paysages ou bien sont représentatifs de natures mortes dans l'intérieur d'un appartement fenêtre ouverte, donnant toujours la perceptive de l'environnement et de cet instinct de liberté.
Le signe amazigh, un outil de communication
 Le travail plastique de Zakia Guelzim est essentiellement composé de signes.  Incomprise par plus d’un à ses débuts, la jeune plasticienne commence à imposer son style artistique. Bien qu’elle soit inspirée du pop art, elle porte une double casquette : peintre et graphiste. Elle puise dans l’authenticité ce qui peut combler sa vision artistique.  Mais pour transmettre ses messages, elle a presque fait une fixation sur le signe amazigh depuis ses débuts. Même apparemment facile à comprendre par le commun des visiteurs, l’artiste se défend de lui rendre plus simple la tâche. « Vous savez, le public est souvent indécis. Il faut l’amener au-delà de ce que l’on voit d’emblée pour s’intéresser au contexte de réalisation de l’œuvre », avance Zakia.
La plasticienne très inspirée reconnaît bien la valeur du signe amazigh. Et si l’art est une mesure de spiritualité, un moyen de simplifier la communication, l’objectif de notre jeune plasticienne «est aussi de rendre le signe amazigh un outil de communication avec une approche nouvelle. On peut qualifier le signe de passerelle entre le traditionnel et le moderne. Et ce, en retraçant le parcours évolutif du signe jusqu’à nos jours», explique-t-elle.
Une intensité stylistique originale
Zakia Guelzim est une plasticienne qui donne libre cours à sa sensibilité et la fantaisie qui caractérise sa liberté d'expression demeure quasiment lyrique. Son œuvre révèle une audace picturale et une base structurelle parfaitement ordonnancées et qui détiennent une intensité stylistique originale. Cette artiste possède un charisme important et ne néglige pas de faire profiter diverses associations caritatives de dons de ses œuvres. Elle a participé à différentes expositions de groupes et personnelles.
Ses tableaux ont toujours été vus et acceptés dans cette démarche et cette alliance pluridisciplinaires. Son œuvre capte une réelle intuitivité en se nourrissant d'une créativité qu’elle maîtrise avec aisance mais sans complaisance. Elle choisit de peindre les réalités quotidiennes dans l’abstrait. D’abord la «présence» matérialisée par le noir qui inspire le sérieux. La « maturité », « la jeunesse insouciante » sont également des éléments qui, selon elle, permettent de retrouver la paix de l’esprit. Viennent ensuite «le rêve», «la couleur au premier degré», «la couleur au second degré», «la stimulation», «la repentance» et «l’essentiel». C’est «la clé de lecture», question de permettre aux visiteurs de décoder ces tableaux.
La nécessité de peindre
Son amour pour le pinceau ne date pas d’aujourd’hui. La petite Casablancaise fabriquait des fleurs en papier. Son passage à l’école des Beaux-Arts de Casablanca n’a pas été un gâchis. «Du passage de Zakia Guelzim à l'école supérieure des Beaux-Arts, je retiendrai, entre autres, et c'est l'essentiel à mon sens, son amour et sa passion pour l'histoire de l'Art et pour les débats autour des grandes questions. Dotée d'un important bagage intellectuel et d'une grande qualité, elle ne trouve aucun mal à engager les discussions les plus sérieuses. Elle impressionne tout le monde par la pertinence de ses interventions, par son savoir-faire, et sa capacité de convaincre», témoigne Saïd Housbane, artiste peintre et professeur d’histoire de l’art à  l’école des Beaux-Arts.
Zakia porte sur la nature, les gens, la vie, le même regard chaleureux et amical. Elle a de son travail une conception faite d'exigence et d'honnêteté foncières, mais aussi d'instinct immédiat, de rêve fugace, de poésie impalpable. Et ces deux aspects s'harmonisent pour s'incarner littéralement dans la matière, le pigment, le trait et la lumière.  Pour Zakia, peindre est une nécessité. Elle a choisi ce mode d'expression par sensation. « Si elle a choisi aujourd'hui d'emprunter  les voies tortueuses de l'art, elle ne fait que prouver combien sa volonté est grande de se forger son propre chemin», ajoute Saïd Housbane. Certes, il y a dans sa démarche artistique beaucoup de science mais également de la fraîcheur d'une jeune plasticienne qui cherche encore et toujours d'autres moyens de dispenser son talent. Pour elle, il faut que les couleurs "tournent" dans la toile, il faut travailler tous les endroits à la fois, il faut qu'on puisse regarder le tableau dans tous les sens, il faut qu'elle mette autant d'énergie et de flamme à parler de son art que de rigueur à l'expurger de tous excédents. Ce qui donne de larges toiles au tracé vif et épuré, vibrantes de vraies couleurs et magnifiées par celles d'un imaginaire puissant. L’artiste est installée à Casablanca et bénéficie d'un cadre spatial privilégié pour divulguer son art à connotation contemporaine. Année après année, elle progresse à la fois sur le plan technique et en terme de notoriété. Son avenir artistique est prometteur.

A.A
Vendredi 4 Septembre 2009

Lu 449 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs